Foot Ligue 1 : L'OM cale, l'OL n'en profite pas le PSG prendra t-il le large ?

Publié le 11 novembre 2012 à 20:58

La 12e journée de Ligue 1 n'a pas permis aux poursuivants direct du PSG, l'OM et l'OL, de frapper un grand coup face à Nice et Sochaux. Le PSG qui disputera le match de clôture de cette 12e journée de Ligue 1 va-t-il en profiter pour continuer seul sa course en tête du premier championnat de foot français ?

L'OM manque de prendre une option

L'Olympique de Marseille avait l'occasion de prendre une option en tête de la Ligue avec son match de ce dimanche contre l'OGC Nice. Même s'il n'es pas passé loin d'atteindre d'y parvenir, le club entraîné par Elie Baup nn'a pas conservé son avance que lui avait donné André Ayew et Mathieu Valbuena à la 40 et 65e minute du match. Nice qui était revenu une première fois dans la partie grâce au but de Cvitanich (1ère égalisation à la 51') vendra sa peau encore plus cher puisqu'il ruinera les efforts de l'OM à la 88' par Abriel. Leader provisoire de Ligue 1 avec maintenant 23 points, l'OM ne peut qu'espérer un mauvais résultat du PSG, privé de Zlatan Ibrahimovic, pour rester à la tête du championnat.

L'OL n'en profite pas

L'OL, l'autre poursuivant direct du PSG a été freiné dans sa course à la première place du championnat qu'il aura occupé pendent 47 minutes par le FC Sochaux à Bonal. Gonalons, d'une belle reprise de la tête sur un service de Steed Malbranque à la 24' minute, avait propulsé l'OL à la place de leader. Les Gones ne parviendront pas non plus à garder cette avance au score et en tête de la Ligue 1 puisque le sochalien Privât en décidera autrement. Bien lancé par Boudebouz, l'unique buteur sochalien de cette 12e journée de Ligue 1 prendra de vitesse l'ancien parisien Milan Bisevac à la 71' minute du match (1-1). Le score ne bougera plus jusqu'au coup de sifflet final.

Ces passables résultats des deux challengers, l'OM et l'OL, laissent une occasion au PSG de profiter de cette même journée pour prendre le large en cas de succès chez le champion, Montpellier. Bien que privé de Zlatan Ibrahimovic, Carlo Ancelotti a largement de quoi à faire la différence avec les joueurs à sa disposition. Reste à savoir si la réalité du terrain du terrain va correspondre avec de la feuille de match.

Par Gary SLM

Facebook
Twitter
email
Whatsapp