L’Euro à domicile ça donne quoi ?

Évidemment, on ne parle pas de l’euro 2020, mais organiser et jouer la compétition chez soi, devant ses supporters, est un avantage considérable, mais peu aussi être source de tristesse et d’entaille beaucoup plus profonde qu’une simple élimination.

La Naissance de l’euro, premières désillusions et premières victoires

Le premier Euro, imaginé par Henri Delaunay, a été créé en 1956 et a vu le jour quatre ans plus tard, en 1960, en France, pays de ce même inventeur. Ce premier Euro verra la France éliminée en demi-finale et achevant la compétition à la 4ᵉ place, voyant l’Union Soviétique remporter officiellement le premier Euro.

Quatre ans plus tard, durée volontairement longue pour alterner les années paires avec les Coupes du Monde, l’Euro se jouera en terre espagnole. L’Union Soviétique parviendra à se hisser jusqu’à la finale, mais le vainqueur de 1960 ne réitérera pas son exploit, et verra l’Espagne gagner chez elle. Même sort pour l’Italie quatre ans plus tard encore, mais ce sera la Yougoslavie qui perdra en finale face aux locaux.

Le carré magique vainqueur chez lui

...

En 1984, l’Euro se jouant en terre française voit l’introduction d’une nouvelle règle arrêtant définitivement le match pour la 3ᵉ place, opposant les deux demi-finalistes perdants. La France, à domicile, ne vient pas vraiment pour être 3ᵉ, et compte bien remporter l’Euro devant ses supporters. Et c’est ce que réussira la bande à Platini avec le fameux Carré Magique qui triomphera devant l’Espagne avec un but de Platini et un second de Bellone à la 90ᵉ minute.

Bien loin des dénouements heureux comme celui de la France en 1984, ou de l’Italie en 1988, l’Euro 1996 en Angleterre marque un tournant dans l’histoire de l’Euro. À domicile, les Anglais ont subi une pression telle qu’ils n’ont pas su abattre l’Allemagne quand il le fallait lors de cette demi-finale. D’abord, Darren Anderton qui met ce ballon sur le poteau dans un but vide. Puis Paul Gascoigne qui loupe le ballon devant le but. Et enfin, la pression à domicile pour le seul tir au but manqué par Gareth Southgate pour l’Angleterre.

La pression de l’euro à domicile

Le Portugal, en 2004, ne possédait aucun trophée international. Et cet Euro 2004, avait tout pour leur offrir leur premier sacre. Premiers de leur poule devant la Grèce, 2ᵉ et l’Espagne 4ᵉ. Sortir l’Angleterre en quarts, puis les Pays-Bas en demi-finale. Et retrouver en finale la Grèce, qui les a déjà battus en poule. Ce match a correspondu à ce même match de poule puisque la Grèce a encore vaincu les Portugais. Les larmes du jeune Cristiano Ronaldo n’y changeront rien, le Portugal a été vaincu à domicile par un « petit poucet ».

Le Portugais Cristiano Ronaldo a bien grandi, il a 31 ans au moment de l’Euro 2016. La France, à domicile, a réalisé un parcours honorable, sortant même son bourreau de la dernière Coupe du Monde en demi-finale. Et c’est plutôt confiants que les Français abordent le match. La suite, on la connaît tous, le Portugal et Ronaldo soulèvent leur premier trophée international, au Stade de France, bien que Cristiano soit sorti au bout de 25 minutes. Vendredi, l’Allemagne joue contre l’Écosse pour le match d’ouverture de son Euro 2024, dans une forme en dent de scie, mais la ferveur populaire allemande a de quoi soulever des montagnes et transcender les joueurs.