Montpellier HSC : Léo Leroy va rejoindre le FC Bâle !

Alors que le mercato vient d’ouvrir, Montpellier prévoit de laisser partir Léo Leroy en direction de Bâle. Le club héraultais a toujours du mal à acheter de par sa situation financière compliquée et le revenu des droits TV qui n’arrive toujours pas.

Léo Leroy s’en va pour la Suisse

À Montpellier depuis près de 3 ans, Léo Leroy pourrait bel et bien quitter le club dès ce mercato estival. Le milieu de terrain français de 24 ans aurait une touche selon le média L’Équipe en Suisse, là où le FC Bâle serait intéressé par son profil et pourrait formuler une offre avoisinant le million d’euros.

Avec des statistiques assez fantomatiques, 0 but et 1 passe décisives pour 77 matchs joués toutes compétitions confondues pendant 3 ans, Léo Leroy se voit bien quitter la France pour un nouveau challenge. Absent pendant près de deux mois cette saison pour une pneumonie, Léo Leroy pourrait rejoindre d’anciens joueurs qui ont connus la Ligue 1 comme Jean-Kévin Augustin, Hugo Vogel ou encore Thierno Barry.

Avec la possibilité de rapporter une somme entre 500 000 et 1 million d’euros, le fils de Jérôme Leroy aurait l’accord du club montpelliérain pour rejoindre la Suisse. Actuellement en difficulté financière, le Président Laurent Nicollin s’était exprimé sur la situation qui pouvait devenir alarmante.

Montpellier est en difficulté financière

...

Alors qu’aucun accord n’a été conclu entre la LFP et des possibles diffuseurs. Plusieurs se sont exprimés en ce qui concerne les difficultés à venir si les clubs ne perçoivent pas ce revenu.

Le président de Montpellier, Laurent Nicollin, a fait comprendre que pour Montpellier, cela pourrait rapidement tourner au drame. En effet, ce dernier, dans son entretien avec L’Équipe, critiquait fortement le groupe Canal dans la manière de voir mettre au plus mal le foot français.

Le Président du MHSC ne s’est pas arrêté là et explique l’importance du revenu des droits TV. « Ils n’ont jamais eu l’estime ou la décence de discuter avec moi. On est plusieurs clubs comme ça. On aurait pu parler et avancer sur certains sujets (…) Rien ne m’inquiète, je ferai faillite, je déposerai le bilan et j’irai faire les poubelles. »