Mercato : C’est bouclé, l’OL frappe un coup phénoménal au PSG

Le départ de Jocelyn Prêcheur risque d’avoir de graves conséquences sur l’équilibre du PSG féminin. Pour le plus grand bonheur de l’OL ? En tout cas, les Fénottes viennent de frapper un coup phénoménal chez leurs rivales parisiennes.

L’OL double le PSG pour la signature de Tabitha Chawinga

C’est un véritable coup de tonnerre dans le monde du football féminin en France. La meilleure joueuse de la saison 2023-2024 ne défendra plus les couleurs du Paris Saint-Germain dès cet été. En effet, selon les toutes dernières informations du quotidien Le Parisien, confirmées par RMC Sport, « l’Olympique lyonnais va officialiser dans les prochains jours la signature de l’attaquante malawite Tabitha Chawinga. »

Prêtée l’été passé par le club chinois du Wuhan Jianghan University, la joueuse de 29 ans était annoncée proche d’une prolongation de deux ans en faveur du PSG. Sauf que, les dirigeants lyonnais se sont engouffrés dans les négociations pour convaincre Tabitha Chawinga de rejoindre les Fénottes.

Meilleure buteuse avec 19 réalisations et auteure de 10 passes décisives en championnat, Chawinga a réalisé un exercice plein couronné par deux titres de meilleure joueuse de D1 lors des trophées FFF et des Trophées UNFP. Une grosse prise pour la galaxie Michele Kang, la propriétaire de l’OL féminin, qui a su profiter de la situation de Jocelyn Prêcheur pour arracher Chawinga au PSG.

Le PSG paie cash la non-reconduction de Jocelyn Prêcheur

...

Angelo Castellazzi et Sabrina Delannoy, respectivement directeur sportif et directrice sportive adjointe de la section féminine du PSG, viennent d’échouer à conserver dans les rangs du club de la capitale l’une des meilleures joueuses de la planète. D’après RMC Sport, les arguments notamment financiers, mais aussi sportifs (un contrat seulement de deux ans évoqué) n’ont pas convaincu Tabitha Chawinga et son entourage.

Toujours selon la même source, le départ de Jocelyn Prêcheur, qui l’avait connue en Chine, au Jiangsu Suning de 2018 à 2020 et qui l’a fait venir en France, a également pesé dans la décision de la joueuse de ne pas rester à Paris. La Malawite rejoint donc son ancien mentor dans la galaxie Michele Kang puisque le fils de Gérard Prêcheur devrait devenir le nouvel entraineur du club londonien des Lionesses (Division 2 anglaise), qui appartient aussi à la patronne de l’OL féminin.