Mercato : Le RC Lens devance l’AS Monaco pour un crack de Ligue 1

Désireux de renforcer son attaque durant ce mercato estival, l’AS Monaco semblait proche de s’offrir une révélation de la Ligue 1. Mais c’est désormais le RC Lens qui est proche de conclure ce transfert prometteur.

L’AS Monaco a perdu son avance pour Georges Mikautadze

Après une saison impressionnante avec le FC Metz, Georges Mikautadze continue sur sa lancée en réalisant de belles performances à l’Euro 2024 avec la Géorgie. Avec deux buts à son actif, l’attaquant géorgien se positionne parmi les meilleurs buteurs de la compétition, attirant ainsi l’attention de plusieurs clubs européens.

Avant le début de l’Euro en Allemagne, l’AS Monaco semblait proche de recruter Georges Mikautadze. Des discussions avaient eu lieu entre le club monégasque et le FC Metz, aboutissant à un accord verbal autour de 20 millions d’euros. La direction monégasque avaint prévu de finaliser sa signature la semaine dernière.

Cependant, le fiasco des droits télévisés de la Ligue 1 et la possible imminente du club par l’Arabie saoudite ont freiné les ardeurs de l’AS Monaco. En conséquence, le club princier a perdu son avance sur le dossier Mikautadze. Désormais, c’est le RC Lens qui est en pole position pour s’attacher les services de l’attaquant géorgien.

Le RC Lens prend les devants

...

En effet, selon L’Équipe, l’avance de l’AS Monaco s’est évaporée ces derniers jours. Et si l’Olympique Lyonnais reste en retrait pour Georges Mikautadze après la décision d’Alexandre Lacazette de rester, le RC Lens maintient son intérêt pour le joueur. Les Sang et Or, malgré une politique de réduction des dépenses, ont une réelle chance de recruter Mikautadze cet été.

Les négociations entre les différentes parties devraient s’intensifier dans les prochains jours. Rien n’est encore joué dans ce dossier, mais le RC Lens semble actuellement en position favorable pour finaliser le transfert d’un attaquant très convoité en Ligue 2. Pour cela, il faudra se montrer très persuasif et très généreux. Metz attend un joli chèque avant de céder son joueur.