OGC Nice - Mercato : Patrick Vieira crache ses vérités à Balotelli

Patrick Vieira n’attend pas Balotelli pour évoluer

Mario Balotelli est annoncé sur le départ de l’OGC Nice depuis l’ouverture du mercato estival. Patrick Vieira serait heureux que l’international italien ne s’en aille pas. Mais s’il tient à quitter la Côte d’Azur, pas de problème.

Patrick Vieira prêt à avancer sans Mario Balotelli

Mario Balotelli devrait s’en aller de l’OGC Nice cette saison. Il n’y a rien de spécial à cela. C’est le lot des joueurs de passer d’un club à un autre pendant leur carrière. Rien de spécial à première vue.

Car en y regardant de près, on voit que la situation de l’attaquant niçois est atypique. Il est encore sous contrat jusqu’en juin 2019. Il voudrait pourtant s’en aller. Une option à laquelle ne sont pas opposés les dirigeants azuréens qui lui ont même ouvert la porte et très soucieux de respecter un « gentleman’s agreement ». Une situation que l’Olympique de Marseille voudrait tourner à son avantage en attirant l’ancien Milanais pour en faire le top buteur promis à ses supporters depuis la saison dernière.

Mais le dossier est bloqué quoique Mario Balotelli soit courtisé par les recruteurs marseillais depuis plusieurs mois. C’est à n’y rien comprendre. On sait en revanche que le buteur de 27 ans s’entraîne dur et que son dossier est géré par qui de droit.

« Depuis qu’il est revenu il fait partie du groupe. Il travaille pour revenir au meilleur niveau. Il y a son agent, le président et le directeur général qui gèrent la situation. Mario se concentre sur le terrain », a en effet révélé Patrick Vieira à la fin du match entre Caennais et Niçois (1-1).

L’entraîneur aiglon a ensuite exprimé son désir de voir son ex-coéquipier intériste rester avec l’OGC Nice cette saison, tout en prenant la peine de souligner que si ce dernier tenait à s’en aller le club ferait sans lui.

« Tant que le mercato est ouvert, tout peut se passer. Il faut faire avec. Est-ce que je souhaite qu’il reste ? S’il a envie de rester, c’est une bonne chose, sinon on fera sans », a déclaré le vainqueur du Mondial 1998 au micro de BeIn Sports.


Par JOËL
Publié le 19 août 2018 à 18:17 | mis à jour le 19 août 2018 à 18:17

Facebook
Twitter
email
Whatsapp