OM - Mercato : Garcia, déjà un gros clash Zubizarreta/Eyraud

Rudi Garcia n’est plus aux leviers de commande du banc de l’ OM, certes. Mais qui sera choisi pour succéder au technicien français

Rudi Garcia n’est plus aux leviers de commande du banc de l’ OM, certes. Mais qui sera choisi pour succéder au technicien français ?

OM : Succession de Garcia, gros revirement dans le dossier

Rudi Garcia a livré son dernier match aux leviers de commande du banc de l’ Olympique de Marseille contre le Montpellier HSC (1-0) vendredi lors de la 38e et dernière journée de Ligue 1. Si plusieurs noms avaient déjà été avancés pour succéder au natif de Nemours, Andoni Zubizarreta aurait finalement débusqué « la perle rare » avec qui il « ne reste que des détails contractuels à régler », à en croire lequipe.

Et il serait d’autant intéressant pour l’ OM de signer rapidement un nouvel entraîneur que cela devrait permettre à ce dernier de faire toute la préparation estivale et d’attirer les joueurs de son choix lors du mercato.

Selon le quotidien sportif, cet heureux élu n’est personne d’autre qu’ André Villas-Boas, libre de tout engagement depuis son éviction des leviers de commande du banc de Shanghai SIPG (Chine) en novembre 2017. Un challenge marseillais fort apprécié par l’entraîneur portugais qui n’avait d’ailleurs pas manqué de faire un appel du pied sans ambages au directeur sportif olympien.

« C’est évidemment quelque chose qui pourrait m’intéresser. Ils viennent juste de prendre leur décision avec Rudi Garcia. Ce club est entre de bonnes mains avec Andoni Zubizarreta que je connais, bien sûr. S’ils me sollicitent, on se rencontrera bien sûr et il pourrait y avoir une possibilité », avait en effet déclaré l’ex-manager de Chelsea.

Mais le dossier ne semble pas aussi clair qu’on pourrait le penser. Si Andoni Zubizarreta semble opter pour André Villas-Boas, ce dernier ne paraît pas avoir encore convaincu Jacques-Henri Eyraud. En fait, le président de l’ OM n’émet pas des réserves sur les compétences de l’ancien coach de Tottenham, mais sur les conséquences financières du dossier.

En effet, c’est clair qu’ André Villas-Boas ne signerait pas pour des miettes alors que l’ OM devra régler les indemnités de départ de Rudi Garcia, évaluées entre 10 et 15M€. Ce qui explique de Jacques-Henri Eyraud, très prudent, a « démenti tout accord avec un technicien, à commencer par le Portugais André Villas-Boas ».

Conclusion : L’écurie phocéenne est encore très loin d’avoir trouvé le successeur idéal de Rudi Garcia.