Barça – Real (0-0) : Suarez souffre, Benzema confirme, les notes

Afficher l’index Masquer l’index

Pour la première fois depuis novembre 2002, le Barça et le Real Madrid se sont quittés sur un score nul et vierge. Dominateurs, notamment grâce à l’activité de Karim Benzema et de Casemiro, les Madrilènes peuvent avoir des regrets…

Karim Benzema, le véritable point d’ancrage du Real

Karim Benzema (7) : accompagné sur le front de l’attaque par Gareth Bale, Benzema a confirmé ses excellentes dispositions montrées depuis le début de la saison. Le Français a su se montrer disponible tout au long de la rencontre, s’excentrant notamment beaucoup sur le côté gauche, et a une nouvelle fois fait admirer ses qualités techniques exceptionnelles. Précieux dans ses déviations dos au but et très en jambes, Benzema aura malmené la défense catalane. Le co-meilleur buteur de la Liga ne se sera en revanche créé qu’une seule occasion, une frappe du gauche aisément arrêtée par Marc-André ter Stegen (10e)

Casemiro (7) : impérial au milieu de terrain, le milieu défensif brésilien a dominé de la tête et des épaules ses adversaires directs. Son sens de l’anticipation et ses retours défensifs ont soulagé son équipe, et il s’est même permis quelques gestes techniques de grande classe. Sa frappe décochée des 30 mètres a contraint ter Stegen à une magnifique horizontale (26e). A en revanche connu du déchet au niveau de son jeu long.

À lire Euro 2024 : Frenkie de Jong forfait, Koeman accuse le Barça

Sergio Ramos (7) : bien que peu embêté par les attaquants adverses, le nouveau recordman du nombre de Clasicos disputés (43) a su intervenir lorsqu’il le fallait, et notamment à la demi-heure de jeu lorsqu’il a suppléé son gardien pour dégager devant sa ligne une reprise de Lionel Messi. Bien aidé par un Raphaël Varane lui aussi très bon, le capitaine du Real dégage toujours autant de sérénité. Averti pour une faute sur Messi (78e).

Federico Valverde (6) : une nouvelle fois préféré à Luka Modric, le jeune Uruguayen de 21 ans a su apporter ce liant entre le milieu de terrain et l’attaque des Madrilènes. Capable de percer le rideau défensif adverse, il a montré beaucoup de culot, à l’image de ses deux reprises de volée tentées en première période, l’une passant de peu à côté (31e) et l’autre étant repoussée par le portier du FC Barcelone (44e). Zinédine Zidane ne peut quasiment plus s’en passer.

Toni Kroos (5) : le champion du monde 2014 a certainement été le Merengue le moins en vue sur ce Clasico. Moins incisif que Casemiro et moins percutant que Valverde, il n’aura pas réussi à éclairer techniquement le jeu de son équipe. Il n’aura pas non plus réussi à faire admirer sa frappe de balle si pure et dévastatrice. Un peu décevant.

Les autres joueurs du Real

Thibaut Courtois (5) ; Dani Carvajal (6) ; Raphaël Varane (7) ; Ferland Mendy (6) ; Isco (6) ; Gareth Bale (6)

À lire Équipe de France : Griezmann donne son avis avant de jouer le Canada

Luis Suarez, le symbole de la soirée compliquée du Barça

Luis Suarez (4) : l’Uruguayen sera passé à côté de sa rencontre. Paraissant sur les nerfs dès le début de la rencontre, il aura passé plus de temps à râler sur ses partenaires et sur l’arbitre qu’à véritablement jouer au football. Très bien pris par la charnière centrale du Real, il n’a pas su se montrer assez disponible dans le jeu et s’est montré beaucoup trop imprécis sur sa frappe enroulée de la 74e minute, celle-ci passant largement au-dessus du but de Courtois. Un match à oublier pour l’avant-centre du Barça, même si sa fin de match a été légèrement plus intéressante.

Frenkie de Jong (4) : le Néerlandais pourra toujours mettre en avant qu’il disputait son premier Barca-Real, mais il est apparu extrêmement timoré. Très loin du niveau qu’il affichait l’an dernier avec l’Ajax Amsterdam, il a été transparent lors des 45 premières minutes, avant de se ressaisir quelque peu après la pause. Il a alors réalisé deux ou trois percées ballon au pied qui ont déstabilisé les Merengue, mais cela reste insuffisant pour un joueur de son talent.

Antoine Griezmann (5) : encore un match compliqué pour l’attaquant de l’équipe de France, mais ses efforts et sa disponibilité sont tout de même à souligner. Parfois oublié par ses partenaires sur son côté gauche, il a plusieurs fois de tenter de combiner avec ses partenaires de l’attaque blaugrana, mais en vain. Il n’aura pas sollicité une seule fois Thibaut Courtois.

Lionel Messi (6) : son début de match plein de dynamisme et d’enthousiasme laissait présager une grande prestation de la part du Ballon d’Or 2019. Auteur d’ouvertures merveilleuses pour Jordi Alba (4e et 41e) et insaisissable lorsqu’il progressa ballon au pied, il a petit à petit disparu de la circulation. Privé d’un but par Sergio Ramos (31e), il a également manqué une énorme occasion en seconde période, loupant totalement sa frappe après un service de Griezmann alors qu’il était à six mètres des buts de Courtois. Il aura tout de même été – et de loin – l’attaquant le plus dangereux de son équipe.

À lire Mercato : Sergi Roberto se rapproche d’un départ de Barcelone

Gerard Piqué (7) : le meilleur joueur du Barça est un défenseur central et cela veut dire beaucoup de chose sur le scénario de ce Clasico. Impérial dans le jeu aérien, Piqué a éteint plusieurs incendies dans sa surface de réparation grâce à son sens du placement et de l’anticipation. Apparaissant bien plus serein qu’un Clément Lenglet parfois fébrile, il a réalisé une très belle prestation et reste bel et bien le patron du secteur défensif catalan.

Les autres joueurs du Barça

Marc-André ter Stegen (6) ; Nelson Semedo (5) ; Clément Lenglet (5) ; Jordi Alba (6) ; Ivan Rakitic (4) ; Sergi Roberto (4)


Publiez cet article sur vos réseaux sociaux !


Foot Sur 7 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :