PSG - Monaco (3-3) : Neymar, Marquinhos, les notes du match

Neymar a été l'homme du match entre le PSG et Monaco

À l'occasion du dernier match de la 20e journée de Ligue 1, le PSG et l'AS Monaco ont proposé un magnifique spectacle au Parc des Princes. Le match s’est soldé par un score de parité (3-3). Cette rencontre d'un haut niveau technique aura notamment été marquée par le talent de Neymar, mais aussi les faiblesses défensives du Paris Saint-Germain.

PSG : Neymar a été très grand

Neymar (8) : double buteur et auteur de la frappe déviée dans son propre but par Ballo-Touré, le Brésilien a livré une très grande prestation et s'est montré ultra-décisif pour son équipe. Dans un grand soir techniquement et impliqué, il a tourmenté le pauvre Henrichs dès le début de la rencontre. Auteur d'une merveilleuse passe dans les dernières secondes du match pour Mbappé, mal exploitée par ce dernier, il a toutefois manqué de précision sur une frappe à bout portant repoussée par Lecomte (54e). En grande forme.

Marco Verratti (6) : aligné aux côtés d'Idrissa Gueye, l'international italien, en plus de sa qualité technique habituelle, a montré une grosse activité en première mi-temps. Très présent défensivement, il a récupéré un grand nombre de ballons dans les pieds monégasques. Passeur décisif également pour Neymar sur l'ouverture du score de ce dernier.

Marquinhos (4) : repositionné en défense centrale depuis le début de l'année, il a vécu une rencontre compliquée et a été un poil plus en difficulté que son compère Thiago Silva. Gêné par la mobilité et la facilité technique de Ben Yedder, le joueur de la Selecao est surtout malheureux sur le but du 3-3 inscrit par Slimani en étant un peu court pour dégager le ballon et en remettant donc involontairement en jeu l'Algérien. Pas sûr que Thomas Tuchel le remette de sitôt en défense centrale.

Idrissa Gueye (4) : auteur d'un jaillissement plein de vivacité et de promptitude en tout début de match, l'ancien joueur d'Everton avait lancé sa rencontre de la meilleure des façons. Malheureusement pour lui et son équipe, le reste de sa soirée ne s'est pas révélé du même acabit. Trop peu influent et trop rapidement éliminé par les milieux monégasques, il n'a pas assez protégé ses défenseurs. Son excellent niveau du début de saison semble désormais bien loin.

Mauro Icardi (3) : c'est bien simple, l'attaquant argentin a été transparent. Rarement touché par ses collègues de l'attaque, il ne s'est jamais retrouvé en position de frapper au but. Remplacé par un Edinson Cavani volontaire à la 86e minute de jeu, qui a eu le temps de placer une tête repoussée par le portier monégasque.

Les autres joueurs du PSG

Keylor Navas (6) ; Thomas Meunier (6) ; Thiago Silva (5) ; Juan Bernat (5) ; Angel Di Maria (5) ; Kylian Mbappé (5)

AS Monaco : Henrichs en grande souffrance

Wissam Ben Yedder (7) : quelle première mi-temps de la part du meilleur buteur de Ligue 1 ! Plein de sang-froid pour éliminer Bernat d'une feinte de corps et croiser sa frappe lors de sa quatorzième réalisation de la saison en Championnat, l'avant-centre de l'ASM, grâce à son jeu dos au but et la qualité de ses déviations, a su également se montrer extrêmement précieux dans l'expression du jeu collectif monégasque. Moins en vue après la pause.

Kamil Glik (7) : très loin de son meilleur niveau depuis de très longs mois, le capitaine du club de la Principauté est redevenu, le temps d'un soir, le roc qu'il était en 2016-2017. Jamais pris en défaut et très solide sur l'ensemble des duels défensifs qu'il a eus à disputer, le Polonais a été le véritable patron de sa défense. Il s'est même montré inspiré sur le plan offensif en plaçant une tête qui a échoué sur le poteau droit de Navas (31e). Une résurrection.

Keita Baldé (6) : contrairement à Gelson Martins et Ben Yedder, le Sénégalais - une nouvelle fois préféré à Islam Slimani - n'a pas marqué, mais il a confirmé son retour à un haut niveau. Infatigable sur son côté gauche, son double une-deux avec Golovin sur l'action du deuxième but de son équipe est une pure merveille. Il vit sa meilleure période depuis son arrivée en France.

Gelson Martins (6) : opportuniste à la 7e minute de jeu pour pousser le ballon au fond des filets après le choc entre Ben Yedder et Navas et décisif sur la troisième réalisation de son équipe en éliminant Verrati d'un superbe râteau à l'entrée de la surface, l'ailier portugais a été très bon. Mais sa prestation reste toutefois entachée par cette faute sur Mbappé dans la surface de réparation à la 40e minute de jeu. Pris de vitesse par le dribble de l'attaquant parisien, il a manqué de lucidité sur ce coup-là. Vraiment dommage.

Benjamin Henrichs (3) : de nouveau titularisé par son entraîneur au poste de latéral droit à la place de Ruben Aguilar, l'international allemand a souffert le martyre face à Neymar. Trop souvent éliminé en un contre un par l'ailier du PSG, il l'a aussi complètement oublié sur l'ouverture du score de ce dernier. Une nouvelle fois pris dans son dos dans les toutes dernières secondes de la rencontre, il a dû être soulagé en voyant Mbappé manquer complètement sa reprise. Son apport offensif a de plus été inexistant. Inquiétant.

Les autres joueurs de Monaco

Benjamin Lecomte (6) ; Guillermo Maripan (6) ; Fodé Ballo-Touré (4) ; Tiémoué Bakayoko (6) ; Cesc Fabregas (4) ; Aleksandr Golovin (6)





Par Nicolas
Publié le 13 janvier 2020 à 04:04 | mis à jour le 13 janvier 2020 à 08:52

Facebook
Twitter
email
Whatsapp