Angers SCO : Le triste constat de Stéphane Moulin avant l'OL

Angers SCO : Le triste constat de Stéphane Moulin avant l'OL. Publié le 20 novembre 2020 à 19:30

Angers SCO reçoit l'OL, dimanche à 17h, pour ce qui aurait dû être une superbe affiche de Ligue 1, avec deux équipes joueuses et un stade plein. Malheureusement, les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 ne permettent plus l'accueil des spectateurs dans les enceintes sportives, au grand dam de l'entraîneur angevin Stéphane Moulin.

Angers SCO - OL, une belle affiche qui sonne creux

Entre Angers SCO, 9e, et l'OL, 5e, les supporters angevins auraient dû assister à une superbe rencontre de Ligue 1, dimanche (17h), à l'occasion de la 11e journée de championnat. Malheureusement, la pandémie de Covid-19, après avoir forcé à l'arrêt de la Ligue 1, à la mise en place de jauges dans les stades, a désormais poussé les autorités à appliquer un huis clos strict, au moins jusqu'en 2021. Au grand regret de l'entraîneur scoïste Stéphane Moulin, comme le relate Ouest-France. "On a parfois tendance à dire qu’avant telle ou telle affiche, il y a une atmosphère, décrypte Stéphane Moulin. Bon ben là, il y a zéro atmosphère. Ça manque parce que parfois on se dit : "Tiens, voilà un gros match." Là, ce sera un grand match pour nous mais on ne le ressentira pas. On le sait mais on ne le perçoit pas." Autant pour les supporters que pour les joueurs et le staff, le huis clos est pesant et dénature le football.

Stéphane Moulin a précisé ce qu'il ressent face à un stade Raymond-Kopa vide. "Je ne vais pas être très original, l’absence du public minimise l’événement, car dans un stade cela reste quelque chose d’important et de motivant. Après, on doit faire fi de cela pour que l’on puisse jouer notre match comme on en a envie. On n’a pas le choix. On est privé du côté passionnel, duquel parfois découle des excès d’engagement. Il n’y a pas cette ferveur qui fait qu’à un moment donné, on partage des choses. Ce sont seulement des choses que l’on vit entre nous, on n’a pas cet échange, ce partage que l’on a en temps normal." Un football qui perd petit à petit de son âme sans les spectateurs, comme le décrit le coach d'Angers SCO : "Je parle de cette passion qui fait défaut, de jouer dans un contexte qui permet parfois le dépassement de soi, les revirements de situation. Tout ce que l’on aime dans le foot. Là, on a beau chercher les spectateurs, parfois même dans mon discours aux joueurs j’y fais référence mais là, ils ne sont pas là."

Des absences pour Stéphane Moulin face à l'OL

Il reste néanmoins un match à jouer contre l'OL et Stéphane Moulin fait contre mauvaise fortune bon coeur. "C’est important de faire vivre l’endroit avec les moyens dont on dispose : le speaker en est un, la musique aussi. Il faut essayer de faire en sorte que cela ne paraisse pas si morne que ça." Pas facile quand cela résonne dans les travées du stade Raymond-Kopa. Pour cette rencontre face aux hommes de Rudi Garcia, l'entraîneur d'Angers SCO sera privé de Jimmy Cabot, malade, et d'Abdoulaye Bamba, toujours touché aux quadriceps. Mateo Pavlovic est quant à lui incertain et une décision devrait être prise au dernier moment par le staff angevin.





Par Matthieu

Facebook
Twitter
email
Whatsapp