ASSE Mercato : Nouvelle mise à pied, Ruffier proche de la fin

ASSE Mercato : Stéphane Ruffier menacé. Publié le 25 novembre 2020 à 06:40

L’ ASSE se garderait bien d’apparaitre dans une certaine actualité en ce moment, mais son feuilleton Stéphane Ruffier l’y oblige. Les tensions entre la direction du club et le portier demeurent puisqu’une nouvelle mesure vient d’être prise à son encontre.

ASSE Mercato : le club rêve de se séparer de Ruffier

Depuis le début de la saison, Stéphane Ruffier ne joue pas au football avec l’équipe de l’ ASSE et pourtant son nom reste en Une de l’actualité du club. Le portier, en belligérance avec son entraîneur Claude Puel, a vu se dresser contre lui toute la direction de l’ AS Saint-Étienne. Celle-ci n’avait déjà pas manqué de le mettre à pied il y a quelques mois. Elle vient de récidiver à cause d’une nouvelle attitude du joueur jugée inadmissible. En effet, le quotidien L’Équipe fait savoir que Stéphane Ruffier a de nouveau quitté la séance d’entraînement individuelle avant la fin de celle-ci.

Pour le club, ce comportement de Stéphane Ruffier ne sera pas sans conséquence. Le portier des Verts a été mis à pied dans la soirée de mardi. Il ne s’entraînera donc plus avec le groupe ni individuellement jusqu’à la date du 2 décembre. Il répondra ce jour-là à une convocation de la direction de l’ ASSE pour s’expliquer. Cette convocation préalable à son licenciement, chose que cherche à faire l’AS Saint-Étienne depuis le début de la saison, pourrait enfin aboutir à son départ.

ASSE Mercato, la faute lourde pour éjecter l’indésirable ?

Cette crise en interne entre le portier et ses dirigeants tombe à un moment où l’AS Saint-Étienne traverse une période difficile en championnat. Le club reste sur sept défaites consécutives. Alors qu’un retour de Stéphane Ruffier était espéré par les fans pour compenser les mauvaises performances de Jessy Moulin, cette information vient ruiner l’espoir d’une réconciliation Claude Puel - Stéphane Ruffier. Le plus grand perdent de ce conflit entre le gardien et l’entraîneur reste bien évidemment l’AS Saint-Étienne. L'équipe peut difficilement espérer terminer la saison à une place européenne au regard de ses mauvaises performances.

La direction stéphanoise voit dans cette possibilité de virer son gardien une opportunité de faire des économies. Ruffier ne joue pas alors qu’il est un des plus gros salaires du club. L’ ASSE économiserait plus de six mois de son salaire annuel estimé à 4,2 M€, charges comprises, ce qui soulagerait ses finances. La faute grave est ici recherchée avec le club, seul moyen pour lui de se débarrasser de ce joueur budgétivore en marge de l’équipe.





Par Gary SLM