ASSE : Claude Puel est sur un siège éjectable, la fin proche ?

ASSE : Claude Puel est sur un siège éjectable, la fin proche ? Publié le 26 novembre 2020 à 11:40

Après sa septième défaite de suite en Ligue 1, sur la pelouse du Stade Brestois (1-4) dimanche, l'ASSE est plus que jamais en grand danger, tout comme son entraîneur Claude Puel. La direction des Verts "commence à s'impatienter" et le coach forézien doit vite redresser la barre sous peine de payer les pots cassés.

Claude Puel sur un siège éjectable

La situation de Claude Puel devient de plus en plus critique au fur et à mesure que l'ASSE coule. Dimanche, les Verts ont enregistré un septième revers consécutif face au Stade Brestois. Une large défaite (1-4) qui a complètement effacé la performance encourageante de l'AS Saint-Etienne sur le terrain de l'OL, à l'occasion du derby (défaite 2-1). Claude Puel voulait s'appuyer sur cette performance et l'état d'esprit affiché pour redynamiser son équipe. Cela a été vain dans le Finistère. Ainsi, "Roland Romeyer commence sérieusement à s'impatienter", a révélé l'insider Mohamed Toubache-Ter. Le poste de l'entraîneur forézien est de plus en plus menacé, alors que le LOSC, impressionnant en ce début de saison, débarque à Geoffroy-Guichard ce week-end pour la 12e journée de Ligue 1.

Cependant, pour Hervé Mathoux, présentateur du CFC sur Canal+, estime qu'il est impossible pour l'ASSE de limoger Claude Puel. "Pour des raisons contractuelles et financières, l'ASSE ne peut pas se séparer de Puel, a commenté Mathoux sur France Bleu. Ça n’aurait aucun sens de limoger Claude Puel pour prendre un pompier de service. Le problème de Puel est dans sa gestion des cadres : sa rigueur et sa rigidité fait qu’il n’a pas envie de lâcher prise avec les choix qu’il peut prendre. Dimanche soir face à Lille, ça ne sera pas facile. Le LOSC est une équipe qui produit un beau jeu et surtout à un entraîneur qui connaît bien les lieux", en la personne de Christophe Galtier, passé sur le banc stéphanois de 2009 à 2017.

L'entraîneur de l'ASSE a le soutien de ses jeunes

Il est vrai que Claude Puel n'est pas souvent en bons termes avec ses cadres et joueurs expérimentés. Stéphane Ruffier est de nouveau mis à pied après avoir été mis au placard. Ryad Boudebouz et Wahbi Khazri ne sont pas en odeur de sainteté. Et la jeunesse sur laquelle voulait bâtir Puel s'en va, tel Wesley Fofana, ou se blesse, à l'image d'Yvann Maçon. Au Progrès, le jeune joueur explique que "c’est frustrant de ne pas pouvoir aider mes coéquipiers et me battre avec eux. Je sais qu’ils donnent le maximum à chaque match. Même si je ne suis pas là physiquement, je suis avec eux tous les week-ends et je me sens impliqué. C’est une mauvaise passe, j’espère qu’on va se relever. Et on va se relever". Maçon poursuit sa rééducation après sa rupture des ligaments croisés. "Après 45 jours sans poser le pied, c'est bizarre de remarcher", a-t-il commenté. Pas sûr qu'à son retour, Claude Puel soit toujours sur le banc de l'ASSE.





Par Matthieu