Ex-PSG : Edinson Cavani visé par une enquête pour racisme

Ex-PSG : Edinson Cavani visé par une enquête pour racisme. Publié le 30 novembre 2020 à 13:25

Edinson Cavani a envoyé un message fort au PSG en effectuant une performance de premier ordre avec Manchester United contre Southampton. Mais l'ancien parisien, qui va retrouver ses ex-coéquipiers mercredi (21h) pour une rencontre déterminante en Ligue des champions, se voit sous la menace d'une suspension après l'utilisation d'un terme banni sur les réseaux sociaux.

Edinson Cavani en plein forme avant le PSG

Trop juste pour faire son retour au Parc des Princes lors de la première journée de Ligue des champions, Edinson Cavani devrait retrouver son ancienne équipe mercredi, à Old Trafford, pour une "finale" du groupe de Ligue des champions entre Manchester United et le Paris SG. Et l'Uruguayen attend les Parisiens de pied ferme. Dimanche, il a transformé son équipe qui a réalisé un impressionnant come-back sur le pelouse de Southampton. Entré à la pause alors que les siens étaient menés de deux buts, Cavani a réalisé une passe décisive et un doublé pour offrir à Manchester United un précieux succès à la dernière minute. Probablement revanchard, il pourrait faire beaucoup de mal au Paris Saint-Germain mercredi en C1, voire même les éliminer de la compétition au premier tour, ce qui serait une première sous l'ère qatarienne et provoquerait assurément un séisme au sen du club parisien.

L'Uruguayen visé par une enquête de la FA pour racisme

Cependant, la joie a été de courte durée pour le buteur uruguayen qui a fait une grosse boulette sur les réseaux sociaux après le rencontre. Félicité de toutes parts, il a répondu à un message en utilisant un mot banni, le fameux "n-word", dans une publication. Si le terme semblait avoir ici un sens affectueux, il n'est pas du tout passé auprès de la fédération anglaise (FA), très stricte sur ce qui peut être dit ou non sur les réseaux sociaux. "Tout message sur les réseaux sociaux incluant une référence à l'origine ethnique, à la couleur, la race ou la nationalité d'une personne est considéré comme un facteur aggravant", précise la règle de la FA, qui a décidé d'ouvrir une enquête. Edinson Cavani, qui a rapidement supprimé son message, risque trois matches du suspension, même si, dans un cas similaire, le joueur du Manchester City Bernardo Silva n'avait écopé que d'un match.





Par Matthieu