Stade rennais : LdC, Stéphan reste ferme contre Krasnodar

Julien Stéphan, entraîneur du Stade Rennais. Publié le 01 décembre 2020 à 21:26

Le Stade rennais joue ses dernières cartes en Ligue des champions ce mercredi (18h55) face au FC Krasnodar. Avant ce rendez-vous décisif pour son équipe, Julien Stéphan a passé des consignes fermes à ses joueurs.

Stade rennais : Stéphan veut une équipe « redoutable d'efficacité »

Le Stade rennais affronte mercredi le FC Krasnodar pour la 5e journée de la phase de poule de la Ligue des champions. Les deux équipes ont un seul point et sont d’ores et déjà éliminées pour le tour suivant. Néanmoins, ils sont à la lutte pour la 3e place du groupe E qui donne droit aux 16es de finale de la Ligue Europa. Une opportunité que Julien Stéphan refuse de manquer. Pour rappel, le SRFC a été tenu en échec au Roazhon Park lors du match aller (1-1). L'équipe bretonne doit donc gagner ce match retour pour passer devant son adversaire direct. Pour se faire, Julien Stéphan espère un exploit de ses joueurs en Russie ce mercredi.

Il a donné des instructions dans ce sens. « Il faudra vraiment bien défendre, car c'est une équipe qui a la faculté de se créer des occasions. Il faudra aussi être pertinent dans l'utilisation du ballon et bien jouer nos transitions offensives, car je pense qu’on en aura à négocier. Et surtout, être redoutable d'efficacité », a-t-il recommandé à ses joueursface aux médias.

Julien Stéphan confiant

L’entraîneur du Stade rennais a été rassurant sur l’état d’esprit de son équipe qui aborde un tournant décisif en C1. « On y va avec une grande détermination [...], avec un investissement à 200 % », a-t-il assuré. Notons que le match se jouera devant 10 000 supporters du club russe. Malgré cela, Julien Stéphan pense pouvoir convertir « l’ambiance » de l’Arena Krasnodar en « source de motivation supplémentaire ». Pour rappel, Chelsea et le FC Séville sont les deux qualifiés du groupe E. Ils ont chacun 10 points avant leur confrontation, ce même mercredi (21h), en Andalousie.





Par ALEXIS