OL : Garcia tient une belle revanche face à ses détracteurs

OL : Rudi Garcia indifférent face aux critiques. Publié le 03 décembre 2020 à 13:05

Les supporters de l'OL ne voulaient pas voir Rudi Garcia sur le banc de leur club de coeur. Mais l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais a travaillé sérieusement et est désormais dans les bonnes conditions pour envoyer une petite pique à ses détracteurs.

OL : Rudi Garcia l’indésirable

En octobre 2019, Rudi Garcia a été nommé sur le banc de l'OL, en remplacement de Sylvinho. La nomination de l’ancien entraîneur marseillais n’avait pas du tout été du goût des supporters lyonnais. Ces derniers se souvenaient des attaques du technicien français contre leur club de coeur alors qu’il était le coach de l’OM, ennemi juré de l’Olympique Lyonnais. De plus, en début de saison, les résultats de la formation rhodanienne n’étaient pas brillants, alors que le club n’est pas présent en Europe et que l’effectif est très étoffé. Autant de raisons pour lesquelles les fans réclamaient régulièrement la démission du natif de Nemours.

L’entraîneur lyonnais insensible aux attaques

Mais Rudi Garcia s’est montré impassible face aux attaques et a travaillé sérieusement. Un travail qui a commencé à donner de bons résultats depuis plusieurs mois. Actuellement, l'OL est troisième du podium de Ligue 1. Forcément, les attaques se sont un peu calmées. Pour l’ex-tacticien de l’AS Rome, c’est le bon moment de répondre à ses détracteurs. « Quand j’arrive dans un club, je fais comme si j’allais y rester toute ma vie », a d’abord déclaré l’homme de 56 ans dans Le Progrès.

Le stratège de l'OL a également expliqué que les critiques ne manquaient jamais et qu’il fallait savoir les encaisser avec beaucoup de patience. Il a toutefois reconnu que c’était « toujours mieux d’être apprécié » quand on exerce le métier d’entraîneur. Mais le patron du banc de l’Olympique Lyonnais n’est pas rancunier et assure qu’il n’a aucune « revanche à prendre » contre ses détracteurs. Il préfère avancer en se concentrant sur son travail au lieu de se disperser à répondre aux attaques. Enfin, Rudi Garcia rappelle qu’il n’est pas le seul à être critiqué. Thomas Tuchel du PSG et André Villas-Boas de l’OM sont également critiqués, mais cela ne les empêche pas de faire leur travail. « Tuchel et Villas-Boas ont l’air bougon ? Et moi, j’ai l’air triste en ce moment ? », a-t-il glissé en guise de conclusion.





Par JOËL