ASSE : Vente, des investisseurs aux portes des Verts ?

Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, les deux propriétaires de l'ASSE. Publié le 31 décembre 2020 à 19:10

L'ASSE, à l'instar des clubs professionnels, est fortement affectée par la crise sanitaire et financière née de la pandémie de covid-19. Du coup, la question de la vente du club ligérien, initiée par les propriétaires il y a un peu plus de deux ans, revient sur la table. Un observateur avisé donne son opinion sur l'idée de la mise en vente de l'AS Saint-Étienne.

Les clubs français, « proies faciles » des fonds d’investissement

Que vont décider les propriétaires de l’ASSE : Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, en cette période difficile de crise sanitaire et économique de coronavirus ? Vont-ils finir par céder leur club si cher au premier venu ou rester sur leur position d’investisseurs clean qui assureraient la pérennité des Verts ? L’avenir nous le dira ! Entre-temps, Didier Bigard évoque une tendance chez les deux actionnaires majoritaires, dans But Football Club. « À quoi faut-il s’attendre à l’AS Saint-Étienne en 2021 que l’équipe entamera dans la grisaille et qu’on reparle de vente ? Bernard Caïazzo a prospecté dans les Émirats comme il l’avait fait il y a un an et demi aux États-Unis d’Amérique … », a indiqué le journaliste dans sa chronique pour la source.

« La situation des clubs français fait qu’ils sont des proies faciles pour des fonds d’investissement et l’ASSE ne fait pas exception », a noté le confrère. Pour rappel, Bordaeux a été racheté par GACP et King Street et le divorce entre les deux structures est intervenu au bout de quelques mois. Le LOSC vient également de changer de main. Son patron Gérad Lopez a été contraint de céder le club nordiste à un autre fonds d'investissement il y a quelques jours.

Didier Quillot à la tête d'un projet à l'ASSE ?

Il faut rappeler que l’AS Saint-Étienne avait été invitée à participer au mini tournoi (EA Ligue 1 Games) à Washington aux USA en juillet 2019, en pleine préparation de la saison 2019-2020. Les Stéphanois avaient étrillé le Montpellier (4-2) en demi-finale, puis avaient été battus en finale par l’OM (2-1). Cette initiative était de la Ligue 1, dont le Directeur général d’alors était Didier Quillot. Justement, le nom de ce dernier circule pour porter « un projet de reprise en main de l’ASSE ». Une rumeur démentie par la direction du club du Forez. En mai 2018, l’ASSE avait entamé des négociations exclusives avec le groupe américain Peak6, mais Bernard Caïazzo et Roland Romeyer avaient mis fin aux négociations au bout de deux semaines, jugeant les investisseurs venus de Chicago, peu crédibles sur la question de garanties financières exigées.





Par ALEXIS