OM Mercato : Mise au point de Naples pour Arkadiusz Milik

L'OM intéressé par Milik Publié le 04 janvier 2021 à 06:00

L’ OM a besoin d’un nouvel avant-centre en cette période de transferts. Marseille cible à cet effet le Napolitain Arkadiusz Milik, en fin de contrat. Directeur sportif du club italien, Cristiano Giuntoli a fait le point sur ce dossier.

Un avant-centre attendu à l’ OM cet hiver

L’Olympique de Marseille a terminé 5e de Ligue 1 à la trêve. L’ OM a notamment éprouvé des difficultés offensives. Avant-centre du club phocéen, Dario Benedetto n’est pas étranger aux difficultés rencontrées en cette première moitié de championnat. L’attaquant argentin n’a inscrit que trois buts et délivré autant de passes décisives. Arrivé l’été dernier, Luis Henrique ne s’est pas encore montré décisif avec son nouveau club. Autant de raisons qui poussent le board marseillais à chercher du renfort en attaque cet hiver. Les dirigeants olympiens souhaitent notamment enrôler le Napolitain Arkadiusz Milik. L’avant-centre polonais est en fin de contrat à Naples. Marseille ne compte pas attendre l’expiration de son bail avant de le signer.

La menace se confirme pour Milik

Sauf que comme l’ OM, plusieurs formations européennes sont intéressées par l’attaquant de 26 ans. Une situation que vient encore de confirmer Cristiano Giuntoli. Le directeur sportif napolitain a assuré que plusieurs clubs souhaitent engager le joueur. Des discussions ont déjà été entamées avec certains courtisans. « Il n’y a pas de situation particulière pour lui actuellement. Il y a des discussions avec certains clubs, nous allons voir si des offres intéressantes arrivent », a-t-il confié à Sky Sport. Pour rappel, le Polonais avait été recruté contre 32 millions d’euros en provenance de l’Ajax Amsterdam en 2016. La saison dernière, il a inscrit 11 buts en 26 apparitions de Serie A. Il n’entre pas dans les plans de son entraîneur Gennaro Gattuso. La direction du club parthénopéen espère récupérer une dizaine de millions d’euros sur cet indésirable cet hiver.





Par Ange A.