OGC Nice : ASSE, ambitions, Arsenal… Saliba déballe tout

William Saliba, défenseur d'Arsenal prêté à l'OGC Nice. Publié par ALEXIS le 08 janvier 2021 à 18:45

Prêté à l'OGC Nice, lundi dernier, William Saliba a évoqué son retour en Ligue 1 en conférence de presse, ce vendredi, avant le match de la 19e journée contre le FC Metz. Il a également affiché ses grandes ambitions avec le Gym.

William Saliba : « Nice était mon choix favori »

William Saliba va finir la saison 2020-2021 à l'OGC Nice, sous la forme d’un prêt d’Arsenal. Titulaire, il a disputé son premier match avec le club azuréen, mercredi. Le jeune défenseur n’a pas pu empêcher la défaite des Aiglons contre le Stade Brestois (2-0). Avant son deuxième match de Ligue 1, samedi (21h), contre le FC Metz, il est revenu sur son choix. « Nice était mon choix favori, car c’est un bon club que j’aime depuis longtemps », a justifié l’arrière formé à l’ASSE et sollicité par les Verts cet hiver. « C’est un club qui a de l’ambition, un bon style de jeu basé sur la possession. Saint-Étienne c’est chez moi, c’est une zone de confort. Je voulais sortir de cette zone de confort. Venir à Nice où je n’ai jamais joué, c’est un meilleur choix », a-t-il expliqué.

À l'OGC Nice, « je viens en tant que patron »

Après la défaite à Brest, William Saliba et ses nouveaux coéquipiers vont tenter de se reprendre à Metz. Recruté au mercato hivernal pour remplacer le capitaine Dante, blessé, il veut également être un leader de l’équipe niçoise. L’ex-Stéphanois ne manque pas d’ambition sous le maillot de l'OGC Nice. « Je suis un jeune joueur, mais je viens apporter ma jeune expérience. J'ai joué aussi en Ligue 1. Je viens en tant que patron pour diriger la défense. Jeune ou pas, je compte tout donner et j'espère qu'on sera mieux en défense les matchs à venir », a déclaré le joueur de 19 ans.

Le défenseur regrette ses débuts difficiles à Arsenal

N’ayant pas joué avec Arsenal depuis qu’il a rejoint le club londonien à l’été 2020, le natif de Bondy nourrit des regrets. « Mes six premiers mois étaient difficiles. J’arrivais de six mois sans entraînements, sans matchs (en raison de la Covid-19 et de l’arrêt de la Ligue 1 en mars 2020). Je manquais de rythme et j’étais suffisant physiquement lors des matchs amicaux. J’aurais voulu avoir ma chance, mais c’est le football », a regretté William Saliba.





Afficher les commentaires