ASSE Mercato : Nouvel indice de taille dans le dossier Mohamed

Malgré les réticences du Zamalek, tout semble indiquer que le club égyptien va céder Mostafa Mohamed. L’avant-centre est ciblé par l’ ASSE. Claude Puel espère en faire son renfort offensif cet hiver.

Une tendance se confirme pour Mostafa Mohamed

Bien qu’encore sous contrat jusqu’en 2024, l’avenir de Mostafa Mohamed s’écrit en pointillés avec le Zamalek. Dans une récente sortie dans une émission, l’avant-centre de 23 ans exprimait encore le vœu de rejoindre l’Europe. Il déplorait l’attitude de ses dirigeants obstinés à empocher le jackpot suite à son transfert. Le buteur égyptien intéresse notamment l’AS Saint-Étienne avec qu’il aurait déjà trouvé un accord. Seulement, l’ ASSE peine à s’accorder avec la formation égyptienne. L’offre stéphanoise est jugée insuffisante par le club cairote. Malgré cette impasse, tout semble indiquer que le joueur va quitter l’Égypte cet hiver. Comme la semaine dernière, il a été ménagé pour une rencontre de championnat. Il ne prendra pas part au match contre El Geish ce samedi. Ce qui laisse penser que le Zamalek ne veut pas prendre de risque pouvant compromettre le transfert de son buteur cet hiver.

L’ ASSE doublée dans le dossier Mohamed ?

...

Depuis la reprise du championnat, Mostafa Mohamed n’a pris part qu’aux deux premières journées. Suffisant pour qu’il inscrive ses deux premières réalisations de la saison. Depuis que son possible départ est évoqué, le natif de Giza n’a plus été convoqué par Jaime Pacheco. Annoncé depuis des semaines à l’ ASSE, Mostafa Mohamed pourrait plutôt prendre la direction de l’Espagne. Comme l’a révélé Khaled El-Ghandour de Zamalek TV, Almeria serait désormais en pole pour recruter le buteur égyptien. Le pensionnaire de D2 espagnole souhaiterait l’enrôler dans le cadre d’un prêt payant à hauteur de 1,5 million d’euros. Une option d’achat estimée à 5 millions d’euros serait également incluse dans la proposition du club espagnol. De quoi mettre davantage de pression sur l’AS Saint-Étienne.