OM : Colère et frustration après une seconde défaite

OM : Colère et frustration après une seconde défaite Publié le 17 janvier 2021 à 12:30

C'est une semaine difficile pour l'OM. Après la défaite en semaine face au PSG en finale de Trophée des champions, les Marseillais se sont à nouveau inclinés à domicile face à Nîmes (1-2). Une défaite qui a poussé à bout l'entraineur de l'OM qui n'a pas manqué d'exprimer son mécontentement. Alvaro Gonzalez a lui également laissé parler sa frustration après le match.

AVB insatisfait à l'OM

L'OM avait pourtant bien entamé l'année en récupérant de précieux points avec l'art et la manière face à Montpellier avant d'enchainer les prestations décevantes : un nul à Dijon, une défaite face au PSG mercredi et une deuxième ce week-end face à Nîmes. Des résultats qui relèguent encore les Marseillais loin derrière les premières places du podium, à dix points du PSG (avec deux matchs de retard) et sept points du LOSC, troisième. Une contre-performance qui a eu le don d'irriter André Villas-Boas qui s'est exprimé après le match (propos rapportés par L'Equipe) : "D'abord, on doit dire pardon aux supporters. C'est une défaite très lourde, une série de points perdus, ça fait beaucoup. On risque de perdre le train des équipes du haut du classement qui sont plus régulières. Les deux matches en retard ne sont pas une solution. On n'a pas été bons, avec un mauvais état d'esprit. Je ne suis pas content de ce manque d'envie. On peut faire beaucoup mieux, je ne reconnais pas cette équipe. Normalement, on doit gagner ce match, même avec cet état d'esprit. On a été très mauvais et on paie un prix très cher. On a déjà parlé un peu et demain on se reparle. Les prochains jours sont importants avant Lens (match en retard). On doit parler. Il y a beaucoup d'erreurs tactiques mais c'est surtout sur l'envie. On doit faire beaucoup mieux que ça. On ne peut pas passer d'un bon match à Paris à un match misérable comme aujourd'hui. Il y a des fins de contrat, des joueurs qui arrivent, d'autres qui partent. C'est peut-être ça dont on paie le prix. Il ne suffit pas de parler d'envie pour que tout revienne à la normale. On est un peu inquiet pour la suite."

"On a fait de la merde"

Même constat que son entraineur du côté d'Alvaro Gonzalez qui n'a pas mâché ses mots : "On ne peut pas faire la merde qu'on a faite aujourd'hui. Il faut avoir du respect sur le maillot. Ce qu'il manque, c'est courir, se battre sur le terrain. On n'a rien fait aujourd'hui. On parle tous les jours du coach, d'autre chose... ce n'est pas vrai, C'est nous ! Quand on fait de la merde, on perd. On a besoin d'un peu plus d'ambition (...) On fait un bon match dans le Trophée des champions contre le PSG et on fait de la merde aujourd'hui. Avec tout le respect qu'on a pour Nîmes, nous sommes l'OM, on se bat pour être en Ligue des Champions et on fait ce type de matchs. On a besoin de faire plus (...) Il n'y a pas d'excuse. Ce n'est pas possible de faire le match qu'on a fait aujourd'hui", a fustigé le joueur au micro de Téléfoot.





Par Hind