OM : Un supporter présent à La Commanderie livre son ressenti

OM : Un supporter présent à la Commanderie livre son ressenti Publié par Matthieu le 01 février 2021 à 18:20

Les incidents survenus au centre d'entraînement de l'OM, samedi, qui ont entraîné le report du match prévu en soirée face au Stade Rennais en Ligue 1, ont été dénoncés avec virulence par Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt, président et propriétaire de l'Olympique de Marseille. Mais l'état-major, soit ne comprend pas la colère des supporters, soit est aveugle quant à la situation, comme l'explique un fan présent au centre Robert-Louis-Dreyfus samedi, dans les colonnes de La Provence.

Un supporter de l'OM : "Rarement vu autant de haine chez les gars"

Il y a eu du grabuge, samedi, à La Commanderie, le centre d'entraînement de l'OM qui regroupe aussi des bureaux de salariés du club. Des dégradations ont eu lieu - un arbre a notamment brûlé - et la colère des supporters a dépassé les bornes. Mais comme l'explique un supporter de l'Olympique de Marseille, présent samedi au centre Robert-Louis-Dreyfus, le président du club ne semble pas comprendre qui sont les supporters marseillais, ni la raison de leur courroux. "J’ai décidé de partir lorsque le mouvement prenait des proportions trop fortes, a expliqué ce fan sous couvert d'anonymat au quotidien marseillais. Je ne voulais pas faire n’importe quoi. J’ai rarement vu autant de haine chez les gars. Beaucoup de supporters ont vraiment mal. J’ai vu dans leurs yeux de la peine, de la haine aussi. Plus on avançait vers La Commanderie, plus je sentais des mecs déterminés. Je ne dis pas que ce qui s’est passé est bien. Mais je crois que Jacques-Henri Eyraud ne comprend pas le ras-le-bol. Il croit que les supporters se trouvent sur Twitter ou sur internet. Il ne se rend pas compte que la situation actuelle de l'OM rend les gens malades. Pour beaucoup, ce n’est pas que du foot."

Eyraud visé, les fans olympiens se justifient

C'est bien le président de l'OM qui était visé, afin de mettre les points sur les i, et non par pur esprit vengeur. Car c'est bien Jacques-Henri Eyraud qui cristallise les tensions en ce moment à Marseille. "Je ne le veux plus. Terminé ! Je demande son départ, pas celui de McCourt qui continue à mettre des sous. On veut quelqu’un de compétent, quelqu’un qui nous comprenne, qui ressemble à la ville. Hier (samedi), on était venu pour le voir ainsi que certains joueurs. Eyraud était visé, ensuite Dimitri Payet et, dans une moindre mesure Florian Thauvin. Pas Alvaro Gonzalez", précise le supporter olympien. "Faire des banderoles, c’est bien, mais ça ne suffit pas, ajoute-t-il. Quoi de mieux que d’aller à La Commanderie pour une opération coup de poing et faire bouger les choses ? On arrive à un point de non-retour, on en a marre d’être dénigré. On a envie de passion, de folie. Quelle est l’ambition de l'OM ? On n’entend plus Frank McCourt. Je ne me fais mener par personne et surtout pas Mourad Boudjellal que je n’aimerais pas voir devenir président de l'OM. Je fais ça par amour et passion pour mon club", justifie le supporter, qui ne veut surtout pas être considéré comme téléguidés par quelconque personnalité, association ou institution.



Afficher les commentaires