OM Mercato : Longoria et le profil de l'entraîneur rêvé

OM Mercato : Longoria révèle le profil du futur entraîneur Publié par Matthieu le 09 février 2021 à 17:45

L'OM se déplace au stade Abbé-Deschamps pour y affronter l'AJ Auxerre en 32es de finale de la Coupe de France. Un petit break pour les Marseillais, qui viennent de vivre une semaine particulièrement compliquée, depuis les incidents à la Commanderie, le centre d'entraînement de l'Olympique de Marseille, jusqu'à la défaite dans le Classique de Ligue 1 contre le Paris Saint-Germain au stade Vélodrome (0-2), en passant par la démission surprise de l'entraîneur André Villas-Boas et le report du match de la 22e journée du championnat de France contre le Stade Rennais.

Coupe de France : l'OM à Auxerre pour se refaire la cerise

Ce 32e de finale de Coupe de France est à double tranchant pour l'OM. En déplacement chez une formation de Ligue 2, cinquième au classement, les Marseillais peuvent soit retrouver le goût de la victoire, qui leur échappe depuis le 6 janvier et un succès en championnat contre le Montpellier HSC (3-1), grâce à des buts de Dimitri Payet, Valère Germain et Nemanja Radonjic, prêté au Hertha Berlin en fin de mercato hivernal, soit connaître une nouvelle déconvenue. Et face à l'AJ Auxerre, emmenée par Jean-Marc Furlan, Nasser Larguet, entraîneur intérimaire et responsable du centre de formation olympien, ne pourra pas compter sur son défenseur central Alvaro, touché contre le Paris Saint-Germain dimanche, ni sur son attaquant Arkadiusz Milik, blessé lui sur la pelouse du RC Lens la semaine dernière. "Pourquoi ne pas lancer Luis Henrique ? Oui, tout est possible même si j'ai plusieurs options, a précisé Nasser Larguet. Par contre, je ne pense pas utiliser Alvaro et Milik (tous les deux en reprise, ndlr). Ils m'ont assuré pouvoir jouer contre Auxerre, mais je préfère les préserver pour les deux prochains matches qui viennent."

Deux matches importants à Bordeaux, où l'Olympique de Marseille ne gagne jamais contre les Girondins, et face à l'OGC Nice. Nasser Larguet, lui, reste serein. Mais tient à préciser qu'il n'est pas né de la dernière pluie. "En ce moment, je prends beaucoup de plaisir à entraîner cette équipe, a précisé l'actuel entraîneur de l'OM avant le match contre les Bourguignons. Maintenant, l'intérim durera ce qu'il durera. Je n'ai pas de plan de carrière. Mais je tiens quand même à préciser une chose : je suis un entraîneur. Pas seulement un éducateur de centre de formation." Le buteur argentin Dario Benedetto pourrait lui aussi retrouver la confiance à l'occasion de cette rencontre, bénéficiant de l'absence de la recrue de Serie A. Des joueurs comme l'ailier Florian Thauvin et le milieu offensif Dimitri Payet seraient aussi bien malins de redorer leur blason, à moins que le coach phocéen ne préfère faire tourner en vue des prochaines échéances en Ligue 1.

Pablo Longoria détaille ses souhaits pour le prochain entraîneur

Accompagné du head of football de l'OM en conférence de presse, Nasser Larguet a été assuré du soutien de Pablo Longoria. "Naturellement, c'est une question importante. Dans le football, on parle toujours de trois périodes. Il faut toujours analyser le passé. Le présent, qui est une période au cours de laquelle nous sommes confiant dans le travail de Nasser (Larguet) est en train de faire. On a mis en place des dispositions pour essayer de changer la dynamique. C'est ça qui est important pour le présent : changer la dynamique de l'équipe, dans ce moment qui est compliqué. On travaille au quotidien pour cela." Et la situation est urgente à Marseille, dont le club glisse petit à petit au classement et s'éloigne des places européennes, que cela soit la Ligue Europa ou la Ligue des champions, pourtant l'objectif de l'OM en début de saison et il y a encore quelques semaines. La crainte d'une saison prochaine sans Coupe d'Europe est prégnante dans la cité phocéenne.

Pour cela, mais sans paniquer, Pablo Longoria est amené à chercher un nouvel entraîneur pour l'OM après le départ précipité d'André Villas-Boas, qui aurait dû assurer la fin de saison. Plusieurs noms circulent, dont celui de Jorge Sampaoli, l'ancien sélectionneur de l'Argentine durant la Coupe du monde 2018 et actuellement en poste à l'Atlético Mineiro au Brésil. Le technicien de 60 ans ne serait pas indifférent aux charmes de l'OM. "Pour le futur, je ne suis pas une personne qui agit dans la précipitation, a précisé Pablo Longoria. Il faut toujours regarder le projet du club à court, moyen et long termes. Les décisions qui vont être prises seront bénéfique pour ce projet, mais aussi pour le club, l'institution. Donner des noms, en ce moment, c'est nourrir les spéculations. Je n'aime pas entrer dans la spéculation. On travaille actuellement sur différents profils et il y a certaines pistes plus avancées que d'autres. On va prendre les meilleures décisions pour le futur du club et le coach doit s'inscrire dans ce projet. Nous voulons un coach qui nous donne de l'espoir." Et il en faut pour les supporters phocéens, qui ont pris en grippe la direction du club et notamment l'action de Jacques-Henri Eyraud, le président, dont le départ est demandé dans un contexte où la vente de l'OM se précise de jour en jour.



Afficher les commentaires