PSG : Verratti aurait-il été plus grand joueur loin de Paris ?

PSG : Verratti aurait-il été plus grand joueur loin de Paris ? Publié par Matthieu le 16 février 2021 à 17:35

Le PSG se déplace au Camp Nou pour y défier le FC Barcelone en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Les deux clubs font histoire commune depuis plusieurs années, au gré de leurs rendez-vous en Coupe d'Europe, des transferts et des intérêts de l'un pour les joueurs de l'autre, et inversement. Un des joueurs, devenu emblématique, du Paris Saint-Germain, aurait pu avoir une trajectoire tout à fait différente pour sa carrière : Marco Verratti. En effet, dans un long entretien, l'ancien agent du milieu de terrain italien, Donato Di Campi, a révélé certains détails sur ce qu'aurait pu être le parcours de l'international parisien, et ce qu'il est devenu en restant dans la capitale française.

Il a fallu convaincre Verratti de rejoindre le PSG

C'est une longue interview qu'a accordé à L'EquipeDonato Di Campli, ancien agent de Marco Verratti pendant dix ans, de sa découverte à Pescara à son transfert au PSG, jusqu'à celui avorté du côté du FC Barcelone. Dans les colonnes du quotidien sportif, l'ex-conseiller a révélé comment son joueur est passé de l'Italie à Paris. "Tout est allé si vite, il n'a jamais eu le temps de rêver, a raconté Di Campli. Lui voulait rester, il aimait Pescara à la folie. Son cadre de vie était parfait, il avait la mer, les copains... En 2012, Naples s'était mis d'accord avec les dirigeants, mais Marco a refusé. Même au PSG, il ne voulait pas y aller. Avec ses copains de Pescara, on a dû le convaincre." Finalement, le milieu de terrain prend la direction de la France.

Au culot, l'agent de Marco Verratti se présente auprès du président du PSG, Nasser al-Khelaïfi. Une histoire loin de la "légende", precise L'Equipe, qui veut qu'un frère de l'émir du Qatar ait repéré le joueur et "demandé à Leonardo de le recruter". L'autre version en bien différente. "Ils aiment bien raconter ça, je ne sais pas, a commencé l'Italien. Je peux dire ce que j'ai vu. En juin 2012, il y a une réunion sur les droits télé à Milan. Le soir, tout le monde va dîner chez Giannino (un restaurant). J'étais un peu désespéré, Pescara était énervé car on avait refusé l'offre de 10 millions d'euros de Naples. Je vois le président du PSG, je me présente : "J'ai la future star du foot mondial, il s'appelle Marco Verratti." Il me dit : "De quoi tu parles ?" Quelques jours plus tard, je reçois un message : "Bonjour, je suis Leonardo, je voudrais vous parler..."" Le directeur sportif parisien prend alors la décision de faire venir le joueur coûte que coûte. Et à Paris, c'est sous la houlette d'Ancelotti et Blanc que Verratti prend de l'envergure. "Je trouve que Carlo et Laurent Blanc (2013-2016) ont été de super entraîneurs. Les autres..., a jugé Di Campli, évasif. Après, Marco a trouvé sa place. Dans le vestiaire, il est copain avec tout le monde. C'est impossible d'avoir un conflit avec lui."

Un départ avorté au FC Barcelone

"Petit Hibou" est peu à peu entré dans le coeur des supporters du PSG, au point de devenir l'un des joueurs emblématiques du club, malgré des blessures récurrentes. Mais Verratti a bien failli rejoindre le FC Barcelone au mercato 2017. "C'est une longue histoire, débute l'ex-agent de l'international italien. Quand le Barça me contacte, je demande à Marco ce qu'on fait. Il me dit de parler avec eux, qu'on parlerait avec le PSG ensuite puisqu'une prolongation était dans les tuyaux. Le PSG n'était pas super à ce moment, je dis à Marco : "On part ou on reste ?" Il me dit : "OK, on essaie une autre expérience. Le PSG est l'un des plus grands clubs du monde mais il évolue dans un championnat faible. J'ai dit à Marco que, s'il voulait devenir un champion, il devait changer d'air. Ce n'est pas contre le PSG, mais c'est plus facile de le faire au Bayern, au Barça ou au Real. Moi, j'étais un employé de Marco, je lui ai conseillé ce qui me semblait le meilleur. Mais le choix lui appartenait."

Mais Marco Verratti change d'avis, alors que son agent est entré dans une brutale campagne médiatique, allant jusqu'à dire que son joueur était "prisonnier de l'émir". "Quand il s'est aperçu que ce n'était pas possible, il a eu peur, a estimé Di Campli. Il craignait qu'on le bloque sans jouer. Quand il est rentré à Paris pour la reprise, ils lui ont dit : "On va prendre Neymar, on va te prolonger, mais tu jettes ton agent."" C'est le point final d'une relation de dix ans entre les deux hommes, Marco Verratti rejoignant l'écurie du célèbre Mino Raiola et restant au PSG. Un bon choix ? "Pour lui oui, pour moi non. Marco n'est pas le symbole du PSG. La star, c'est Neymar ou Mbappé. Pas Marco." Ce qu'il n'aurait sûrement pas été non plus du côté du FC Barcelone...

Afficher les commentaires