FC Nantes : Les Canaris entérinent un gros flop du mercato

FC Nantes : Les Canaris entérinent un gros flop du mercato Publié le 23 février 2021 à 13:00

Décidément, les erreurs de casting au FC Nantes sont légion. Après le départ de Raymond Domenech, qui a passé seulement un peu plus de 40 jours sur le banc des Canaris, c'est une recrue du mercato estival qui vient d'être mise au placard. En effet, l'attaquant Jean-Kévin Augustin, arrivé "totalement à court de forme" en octobre, libre de Leeds, vient d'être envoyé en réserve jusqu'à la fin de la saison, selon les informations de Ouest-France.

FC Nantes : Jean-Kévin Augustin envoyé en réserve

C'était devenu le petit jeu des pourcentages avec Raymond Domenech à Nantes. À quel niveau de forme est Jean-Kévin Augustin aujourd'hui ? 70, 75, 80 % ? Pour le nouvel entraîneur Antoine Kombouaré, la question semble ne pas se poser, à en croire le quotidien du Grand Ouest. Le FC Nantes et son coach, invaincu en deux matches avec les Jaune et Vert, ont pris la décision d'envoyer l'ancien attaquant du PSG et du RB Leipzig en réserve, avec l'équipe de National 2, jusqu'à la fin de la saison, "actant l’accident industriel d’un joueur recruté libre en octobre pour deux saisons et à court de forme après six mois blancs à Leeds". Au total, le joueur de 23 ans aura disputé 32 minutes avec le maillot de l'équipe première sur les bords de l'Erdre. Une véritable erreur de casting, une de plus.

C'est une fin qui était pressenti pour Jean-Kévin Augustin et le FC Nantes. Déjà, sous les ordres de Christian Gourcuff, il s'entraînait à part. "On l’a sorti de l’entraînement collectif pour qu’il retrouve forme physique acceptable, avait expliqué le coach breton, viré à la fin de l'année 2020. Il suit une préparation individuelle cette semaine avec Cyrille Moine et ce sera le cas encore la semaine prochaine. On l’avait intégré mais on a vu que ce n’était pas suffisant. On a fait le bilan, ce n’est pas satisfaisant. Son absence de préparation le pénalise tellement qu’il ne peut pas être compétitif."

D'autres joueurs écartés

Plus prudent avec son joueur, Raymond Domenech avait néanmoins fait le même constat début janvier. "Augustin n'est pas encore prêt mais je le suis, je suis derrière lui et il fait des efforts et s'accroche. Je connaissais un joueur qui avait de la puissance, qui accélérait et qui allait vite. J’ai retrouvé un joueur qui n’a pas de capacité à répéter les efforts. Mais c’est déjà mieux depuis quatre ou cinq jours. Je ne prends pas son vécu mais ce que je peux en faire. Cela me parait plus important. Il est à 30 ou 40% de ce qu’il peut faire. Il y a encore du travail et cela ne se fera pas du jour au lendemain mais il a montré de l’envie. On va l'aider à revenir à son meilleur niveau. J'espère l'avoir à ma disposition le plus vite possible. C’est un joueur dont le jeu est fondé sur la vitesse et l’accélération, cela peut revenir plus vite. Ce n’est pas un défenseur qui a besoin de fond. L’attaquant peut plus choisir. Son explosivité doit nous servir à un moment ou un autre." Finalement, rien n'y a fait...

Et ce n'est pas le seul joueur qu'Antoine Kombouaré a envoyé en réserve, lui qui avait fait part sur beIN Sports de son désir d'évoluer avec un groupe nantais restreint pour aller chercher le maintien. Le Kanak a mis son projet à exécution : Thomas Basila, en fin de contrat à l'issue de la saison et sur le départ, et Bridge Ndilu font aussi partie des joueurs écartés. "C’est le quotidien qui change, ses règles, a expliqué Ludovic Blas après le nul contre l'OM, samedi (1-1). C’est très strict, c’est carré, il ne faut pas déborder. Il y avait besoin de ça ici. Il a des mots directs, je pense que les joueurs l’ont compris." Et il faudra désormais le démontrer sur le terrain, alors que le FC Nantes est 17e de Ligue 1, à égalité de points mais avec un match en plus que le FC Lorient, barragiste.





Par Matthieu