Real Madrid : Atalanta, Gasperini allume l'arbitrage du match

Real Madrid : Atalanta, Gasperini allume l'arbitrage du match Publié par Matthieu le 25 février 2021 à 11:30

Le Real Madrid s'est imposé dans la douleur (1-0) sur la pelouse de l'Atalanta Bergame, mercredi, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Les hommes de Zinédine Zidane ont pris une belle option sur la qualification en quarts de finale grâce à un superbe but de Ferland Mendy dans les dernières minutes de la rencontre. Ils ont aussi été bien aidés par l'expulsion de l'international suisse Remo Freuler dès la 17e minute de la rencontre, Un carton rouge sévère qui a provoqué la colère de l'entraîneur du club de Serie A, Gian Piero Gasperini.

Un match gâché par l'arbitrage ?

L'arbitre a-t-il gâché le match, mercredi, en expulsant Remo Freuler peu après le quart d'heure de jeu ? Coupable d'une charge à l'entrée de la surface, le Suisse a été renvoyé illico au vestiaire, l'arbitre considérant qu'il annihilait une action de but. "Nous étions tellement heureux de jouer ce match face au Real Madrid. Il a été gâché par ce carton rouge excessif, a fulminé l'entraîneur de l'Atalanta, Gian Piero Gasperini. Nous avions préparé un tout autre type de match, avec tous les détails préparés et soignés à l'avance. Mais tout a été anéanti avec cette exclusion incroyable. A 11 contre 11, je ne sais pas à quel match on aurait assisté. Il aurait été certainement plus disputé et plus beau." Le Real a fini par prendre l'avantage à la 86e, après avoir longtemps butté sur la défense italienne.

"Sur les hors-jeu, il n'y a plus de discussion. Sur les fautes de mains, on a trouvé un cadre. Mais sur les contacts, toujours pas. On veut enlever les contacts d'un match de football. C'est un suicide pour ce sport, a lancé Gasperini. Un arbitre doit comprendre la dynamique d'une faute. Sinon, qu'ils fassent un autre métier (...) On va finir par devoir faire arbitrer des gens qui ont déjà joué au football. Le contact est un geste technique que tu ne peux pas enlever. C'est une tentation du football de vouloir enlever chaque type de contact (...) On ne peut pas avoir des arbitres qui n'ont jamais joué au football et qui ne savent pas différencier une faute et un contact. S'ils ne comprennent pas, qu'ils changent de métier."

Le Real Madrid s'en sort sans briller

Zinédine Zidane, de son côté, s'est réjoui de ce succès précieux, mais a également reconnu que la rencontre n'était plus la même à onze contre dix. "On n'a pas fait un grand match. On n'a pas trouvé les espaces, on a essayé mais on n'a pas réussi, a admis l'entraîneur du Real Madrid. Mais c'est un bon résultat, on marque un but à l'extérieur, on n'en encaisse pas... Après, il reste toujours le match retour, donc ce huitième de finale reste ouvert. On va devoir faire un grand match retour pour passer. Avec l'expulsion, le plan a changé, clairement. Isco, c'était prévu qu'il joue. On savait qu'ils jouaient à trois derrière, donc ce qu'on voulait c'était mettre Isco entre les lignes et chercher de la profondeur avec la vitesse de "Vini" (Vinicius) et Marco (Asensio). Mais ça a été un match totalement différent après l'expulsion." Gasperini, lui, ne décolérait pas : "Le carton rouge de ce soir est incroyable. En plus, les arbitres ont la possibilité d'aller voir la vidéo, même si on ne comprend pas quand elle est utilisable. Mais même face aux images de la vidéo, ils ne comprennent pas. C'est la même chose en Serie A."



Afficher les commentaires