FC Nantes : Imran Louza sort de son silence, suite aux insultes

Imran Louza, milieu de terrain du FC Nantes. Publié par JEAN-LUC D le 07 avril 2021 à 19:00

Imran Louza a été pris à partie sur les réseaux sociaux après la dernière défaite du FC Nantes face à l’OGC Nice. Le milieu de terrain nantais est sorti de son silence, après cet épisode.

Imran Louza lance un message contre le racisme

Le journaliste Loïc Tanzi de RMC a rendu publique, lundi, sur Twitter, une capture d’écran avec des messages assez violents destinés Imran Louza après le match de la 31e journée de Ligue 1 perdu par le FC Nantes à la Beaujoire contre l’OGC Nice (1-2). Des propos racistes et des menaces de mort envers l’international espoir français, ainsi que sa famille. À travers un message posté sur les réseaux sociaux, le milieu de terrain de 21 ans a livré son ressenti sur le racisme et la haine exprimés à son endroit.

« Mes proches et moi-même sommes touchés et extrêmement peinés. On ne peut pas accepter cela et une procédure va être mise en place. Dans ce moment délicat, je tiens à remercier joueurs, staff, salariés et la direction du club qui me soutiennent énormément. Le FC Nantes est une grande famille. Ma famille de coeur », a annoncé le protégé d’Antoine Kombouaré. Poursuivant, le jeune nantais appelle à la fin du racisme dans le football. « Stop au racisme, stop à la haine. Soyons tous solidaires, car on a tous un but commun : le bien vivre ensemble, et ce, quelles que soient nos origines et nos convictions. Merci à tous de votre soutien, et je réitère ma reconnaissance envers le FCN qui m'apporte un grand réconfort. On est tous ensemble ! »

Le FC Nantes apporte son soutien à Imran Louza

Mardi, la direction du FCN avait déjà pondu un communiqué pour apporter son soutien à Imran Louza. « Bien que la situation sportive du club ne soit pas celle que nous espérons tous, de tels discours haineux n’ont leur place ni sur un terrain ni en dehors. (…) Le club tout entier est donc profondément choqué par les menaces et les insultes racistes dont Imran (Louza) a été victime. Ce n’est pas la première fois que des membres du club reçoivent ce genre d’attaques, que nous condamnons fermement. Nous ne relâcherons pas nos efforts pour faire cesser cela. (…) Dans ces moments difficiles, nous apportons tout notre soutien et notre affection à Imran et sa famille. Nous savons pouvoir compter sur les supporters Jaune et Vert, foncièrement attachés aux valeurs humanistes du football, pour en faire de même », avait écrit l’écurie du président Waldemar Kita.



Afficher les commentaires