Lyon Mercato : Un entraîneur portugais pour succéder à Garcia ?

Paulo Fonseca futur entraîneur de Lyon ? Publié par Melvin le 05 mai 2021 à 11:41

Actuel 4ème de Ligue 1, Lyon risque bien pour la deuxième année consécutive de passer à côté d'une qualification à la Ligue des Champions. Même si les Lyonnais sont revenus à 1 point de leur rival monégasque, lequel occupe cette fameuse 3ème place de Ligue 1, l'avenir de Rudi Garcia semble déjà fixé. L'ancien entraîneur de l'OM ne sera pas conservé par Jean-Michel Aulas à l'issue de la saison. En interne, on s'active pour lui trouver un successeur capable de faire franchir un cap à l'équipe rhodanienne.

Mercato OL : Paulo Fonseca prochain coach de Lyon ?

Il se pourrait bien que L'Olympique Lyonnais soit intéressé par les services d'un entraîneur portugais évoluant dans le championnat italien. En effet, selon le site italien Calciomercato, le directeur sportif des gones, Juninho, apprécierait le profil de Paulo Fonseca. Le natif de Maputo (Mozambique) est désormais sans club à l'issue de la saison, car la Roma a annoncé son remplacement par José Mourinho. Habitué à proposer un football offensif, le technicien lusitanien ne serait pas insensible à l'idée de rebondir en Ligue 1, du côté de Lyon. Jean-Michel Aulas ne devrait pas tarder à mettre les bouchées doubles pour le convaincre, car l'actuel coach de l'AS Rome est également sur les tablettes de Crystal Palace.

Un management qui pose question

Lyon va donc tenter un nouveau pari. Nommé en juin 2019 à la tête de l'AS Rome, l'ex-entraîneur du Chakhtar Donetsk ne va pas laisser un souvenir impérissable aux supporters du club italien. 5e la saison dernière, 7e cette saison, les résultats de la Roma avec Paulo Fonseca comme entraîneur sont mitigés.

Au-delà des résultats, son management suscite des interrogations. En effet, le coach portugais a eu des rapports assez complexes avec ses joueurs romains. Dernier en date, Edin Dzeko avec qui les altercations se sont multipliées. Le natif de Maputo n'a pas hésité à le mettre sur le banc du fait de leurs rapports sibériens.





Afficher les commentaires