Équipe de France : duo Mbappé-Benzema, Michel Platini se prononce

Platini attend avec impatience le duo Mbappé-Benzema. Publié par Chemssdine le 24 mai 2021 à 12:00

Michel Platini, l'ancienne gloire de l'Équipe de France de football, s'est prononcé sur le duo d'attaque Mbappé-Benzema que devrait mettre en avant Didier Deschamps lors de l'Euro.

Platini hypé par la future association Mbappé-Benzema

Ce mardi, tout le monde avait les yeux rivés sur la conférence de presse de Didier Deschamps devant annoncer les 26 joueurs retenus pour prendre part à l'Euro avec l'Équipe de France. Simple rumeur la veille, la présence de Karim Benzema dans la liste a finalement été actée aux alentours de 20h30 pour le plus grand bonheur des suiveurs de l'EDF.

Michel Platini, ancienne légende des Bleus vainqueur de l'Euro en 1984, estime que la sélection de l'attaquant du Real Madridpromet de grandes choses pour ce qu'elle mettra encore plus en valeur l'autre star française, Kylian Mbappé. "Mbappé-Benzema, ça va être fantastique", se languit d'avance l'ancien numéro 10 de la Juventus Turin. "C'est un bon joueur. On n'est pas l'avant-centre du Real Madrid toutes ces années sans être un très, très bon joueur. Tout en brillant lui-même, Benzema peut mettre encore plus Mbappé en valeur. De la même manière, il a mis en valeur Ronaldo pendant de nombreuses années, et ensuite il a explosé."

Il n'a jamais compris les polémiques sur Benzema

Visiblement heureux au micro de LCI, l'ancien sélectionneur s'est réjouit du retour de KB9, avouant n'avoir jamais compris les polémiques qui entouraient le Lyonnais en EDF. "Nous, on avait une génération qui ne chantait jamais la Marseillaise", rappelle Platoche. "Ça a commencé dans les années 90. On a commencé à regarder les joueurs : s’ils la chantaient ou non, et cela en fonction de leur couleur. Ensuite, parce que l’un était plus coloré, on disait : il ne la chante pas, parce qu’il ne doit pas aimer la France. C’est faux ! Nous, on ne chantait pas, et pourtant, à cette époque, en Equipe de France on était tous blancs." Tout le monde attend visiblement l'Euro avec impatience.





Afficher les commentaires