FC Nantes : Le plan d'investisseurs locaux pour forcer Kita à vendre

Waldemar Kita, président du FC Nantes (à droite) et son fils Franck. Publié par ALEXIS le 03 juin 2021 à 21:30

Un groupe d’investisseurs locaux projetant de reprendre le FC Nantes a prévu une conférence de presse pour présenter son projet inédit porté par « des acteurs du territoire nantais : supporters, sponsors, entreprises, clubs amateurs et élus ».

FC Nantes : Plantive et Landreau présentent leur projet

Le FC Nantes connait des tensions en interne malgré son maintien en Ligue 1. Les supporters ultras du club réclament toujours le départ de Waldemar Kita et ne manquent pas une occasion pour lui rappeler leur intransigeance. Dans cette atmosphère tendue, un groupe d’investisseurs locaux s’est formé, afin de reprendre les Canaris en main. Le projet sera présenté par Philippe Plantive (patron de l’entreprise Proginov) vendredi (14h), selon Ouest-France, au siège de l’entreprise partenaire du FCN.

Détracteur de la gestion de Waldemar Kita, Mickaël Landreau est également l’une des figures du projet du groupe d'investisseurs locaux baptisé le ‘’Collectif nantais’’. Selon le quotidien régional, il est possible que l’ancien gardien de but du FC Nantes (1996-2006) soit présent à la conférence de presse de vendredi après-midi. À en croire la source, il a été approché par Philippe Plantive pour être le patron du volet sportif du dit projet.

Pour racheter le FCN, le ''Collectif nantais'' collecte des fonds

Dans son communiqué de ce jeudi 3 juin, le ‘’Collectif nantais’’ a lancé une collecte de fonds, auprès des opérateurs économiques, avec un « engagement minimum de 100 000€, sans limite d’investissement ». Leur objectif ? Recueillir assez de fonds pour racheter le club Jaune et Vert des mains de Waldemar Kita à travers « un système inédit de financement participatif ». Actionnaire majoritaire du club Jaune et Vert, ce dernier ne souhaite pourtant pas vendre.

« L’objectif ultime est d’investir dans le capital du FC Nantes avec transparence, afin de s’assurer que les valeurs véhiculées par le club soient en osmose avec son histoire et l’identité du territoire nantais », a indiqué le Collectif. Pour finir, le collectif a admis que « personne ne peut garantir la réussite du projet, mais sa responsabilité est d’en porter l’ambition ».





Afficher les commentaires