ASSE : La gestion de Romeyer et Caïazzo encore critiquée

Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, propriétaires de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 06 juin 2021 à 03:30

Comme bon nombre de clubs professionnels, le bilan de l’ ASSE est déficitaire, en raison des effets de la pandémie de Covid-19. Alors que la Ligue 1 va passer de 20 à 18 clubs, un dirigeant de club de Ligue 2, opposé à cette décision, s’est permis de critiquer la gestion de certains clubs, dont les Verts.

Max Marthy (GF38), « l’ ASSE n’a qu’à mieux gérer »

Une partie des supporters de l’ ASSE a maintenu la pression sur Roland Romeyer et Bernard Caïazzo jusqu’à ce que les deux propriétaires acceptent finalement de remettre le club ligérien sur le marché. En attendant la vente de Sainté, le bilan financier de Sainté est négatif. Régissant au passage de la Ligue 1 à 18 clubs en 2023-2024, Max Marthy, directeur général de Grenoble (GF38) a glissé un tacle à l’ AS Saint-Étienne comptée parmi les clubs déficitaires des deux championnats professionnels.

« On parle aussi du déficit du foot français de 1,2 milliard d’euros. Sur cette somme, il y a certes 600-700 millions qui n’ont pas été donnés par Mediapro. Et le reste ? Ce sont 7 clubs de L1 qui font 95% de la dette ! Et maintenant on doit tout réformer pour ces clubs-là… Le FC Nantes n’a qu’à mieux gérer, les Girondins de Bordeaux, l’ ASSE, l’ OM, le PSG, le LOSC… », a-t-il commenté dans Le Dauphiné Libéré.

Grenoble Foot « prêt à vivre avec moins d’argent »

Max Marthy a invité les clubs dépensiers et endettés à se référer à la gestion de Grenoble Foot, surtout en, cette période crise sanitaire, économique et sportive. « Moi je suis prêt à vivre avec moins d’argent. On s’organisera autrement, on développera d’autres ressources », a-t-il indiqué. Il faut noter par ailleurs que le DG du GF38 est contre la décision de Ligue 1 à 18 clubs.

« C’est une mauvaise nouvelle. […] En réduisant le nombre de clubs au plus haut niveau, en oubliant la ruralité, c’est une vraie problématique […] Il faut repenser le sujet. Là, on nous tord le bras… », a-t-il réagi. Rappelons que le club d'Isère a fini à la 4e place de L2 la saison dernière. Qualifiée pour les barrages pour la montée en L1, l'équipe entraînée par Philippe Hinschberger a été sortie (3-0) par Toulouse FC (3e).





Afficher les commentaires