OL Mercato : Ajax, André Onana lâche sa réponse à Peter Bosz

André Onana, gardien de but de l'Ajax visé par l'OL. Publié par ALEXIS le 05 août 2021 à 02:00

Après plusieurs semaines de tractations, l’ OL et le clan André Onana ne se sont finalement pas entendus. Alors que le gardien de but était annoncé proche des Gones, son clan s’est rétracté selon les dernières informations de L’Équipe.

OL : Clap de fin sur la piste André Onana

L’ OL a refermé le dossier André Onana selon le quotidien sportif. Le clan de ce dernier a également confirmé que son protégé ne signera pas à Lyon pendant ce mercato estival. Priorité de Peter Bosz, son ancien entraîneur à l’Ajax Amsterdam, André Onana et son club ont fait une nouvelle offre à l’Olympique Lyonnais, alors que les parties s’étaient entendues sur un premier accord. Finalement, la direction du club rhodanien a fait savoir au représentant du portier international camerounais qu’elle ne suivrait pas ses nouvelles exigences.

La source révèle que « le représentant d’André Onana a retardé la conclusion du deal en formulant d'autres demandes, bien supérieures, et en faisant valoir la concurrence de plusieurs grands clubs européens ». Dès lors, « l’ OL n'a pas accédé à ces nouvelles requêtes, et Onana et son clan ont donc signifié, ce mercredi, aux dirigeants lyonnais qu'ils ne viendraient pas dans le Rhône », a indiqué L’Équipe.

Le gardien de but, parti pour rester à l'Ajax jusqu'en 2022

André Onana sera en fin de contrat en juin 2022. S’il ne s’engage pas avec un autre club d’ici le 31 août, date de la fermeture officielle du marché des transferts, il va attendre le mercato hivernal en janvier 2022, pour donner sa préférence au club de son choix et partir librement à l’issue de l’exercice 2021-2022. Notons que le portier de 25 ans est suspendu pour 9 mois par la FIFA pour dopage. Il est donc éloigné du football en ce moment jusqu'au 4 septembre prochain, date à laquelle il pourra reprendre les entraînements avec un club. Pour la compétition, André Onana ne rejouera qu'à partir du 4 novembre 2022.





Afficher les commentaires