Nice - OM : Dégouté, Longoria crache ses vérités à la LFP !

Pablo Longoria, le président de l’OM, en conférence de presse. Publié par Timothée Jean le 09 septembre 2021 à 20:52

Pablo Longoria, le président de l’ OM, s’est enfin exprimé sur les sanctions prononcées par la commission de discipline de la LFP après les incidents du match contre l'OGC Nice.

OGC Nice-OM : Longoria critique les décisions de la LFP

Le verdict est tombé ! La commission de discipline de la LFP a décidé que le match entre l’OGC Nice et l’ OM, arrêté suite à l’envahissement des supporters, « est à rejouer sur un terrain neutre et à huis clos ». L’instance a également infligé au Gym un retrait de deux points au classement, dont un avec sursis.

Côté marseillais, le préparateur physique Pablo Fernandez a été suspendu de ses fonctions jusqu’au 30 juin 2022. Dimitri Payet a lui écopé d’un match de suspension avec sursis. Tandis qu’Alvaro Gonzalez, qui a jeté des bouteilles en direction du public niçois, a pris deux matchs de suspension. Face à ces décisions, le président de l’OM, Pablo Longoria est sorti du silence.

Le dirigeant phocéen ne comprend pas toutes ces sanctions infligées à ses joueurs, « qui ont été les victimes » lors de cette chaude soirée. « Ces sanctions ne semblent pas tenir compte du climat délétère qui a entouré cette rencontre au cours de laquelle leur sécurité n’était pas assurée, ce qui a pourtant été reconnu lors des auditions », a-t-il déclaré.

Pour Pablo Longoria, « les autorités du football avaient l’occasion historique de faire preuve d’exemplarité en marquant les esprits », mais l’instance a finalement cédé à la « facilité ». « Dans ce cas précis, les punir eux-mêmes de violences, me semble être une solution de facilité », a-t-il déploré.

Une volonté de préserver la sécurité des acteurs du foot

À l’instar des autres membres de la direction de l’OM, Pablo Longoria ne digère pas le fait que ses joueurs ont été sanctionnés. Ancré dans la lutte contre la violence et le racisme, le boss de l’Olympique de Marseille a réitéré sa volonté de préserver la sécurité de tous les acteurs du football. « En tant que président de l’OM, ma volonté a toujours été et restera de préserver la sécurité de tous les acteurs du football », a-t-il conclu.





Afficher les commentaires