OL : C3, Steven Gerrard remet Lyon à sa place avant le choc

Steven Gerrard surpris avant Lyon Publié par Ange A. le 16 septembre 2021 à 03:25

L’Olympique Lyonnais se déplace sur la pelouse des Rangers Glasgow ce jeudi lors de la 1re journée de la Ligue Europa. Entraîneur des Rangers, Steven Gerrard a évoqué l’ OL, un surprenant adversaire.

La confidence de Steven Gerrard sur l’Olympique Lyonnais

Absent sur la scène européenne la saison dernière, l’Olympique Lyonnais signe son retour ce jeudi. L’ OL affronte les Rangers Glasgow pour la 1re journée de la phase de poules de la Ligue Europa. Entraîneur du club écossais, Steven Gerrard a été interpellé sur Lyon, son futur adversaire. Pour le technicien anglais, les Gones n’ont rien à faire en C3. Surtout que durant sa carrière de footballeur, il a croisé le club rhodanien en Ligue des champions. « Lyon a de très bons joueurs, c’est un gros club qui devrait être en Ligue des Champions. Ils ont aussi un entraîneur très expérimenté et on ne se fait aucune illusion sur la difficulté du match que nous avons à jouer demain », a lâché le coach des Rangers.

Gerrard entre confiance et prudence avant Lyon

Moussa Dembélé absent contre les Rangers Glasgow

Pour Steven Gerrard, l’Olympique Lyonnais reste un coriace adversaire. L’ancien capitaine des Reds de Liverpool ne pense pas que l’absence de Moussa Dembélé va porter un coup à Lyon. « Ce serait très naïf de croire que Lyon sera moins fort juste parce qu'un joueur lui manque […] On peut toujours apprendre en jouant contre les meilleures équipe », a poursuivi le coach de l’actuel leader du championnat écossais. Le technicien de 41 ans croit aux chances de son équipe face à l’OL, qui reste sur un succès contre le RC Strasbourg (3-1) en Ligue 1. « Les matchs face à des équipes comme Lyon, c’est ce que tout le monde veut vivre. Ce sera un gros test, sans aucun doute, il faudra un niveau de concentration élevé, sinon contre ces équipes on est punis très vite. [...] Mais on a confiance dans le fait qu’on peut jouer à ce niveau et être compétitifs, on veut leur poser des problèmes », prévient l’ancien international anglais.





Afficher les commentaires