OM : Marseille encore sanctionné, Longoria prépare la riposte

LFP vient de sanctionner l'OM pour les incidents survenus à Angers. Publié par Timothée Jean le 08 octobre 2021 à 11:58

La commission disciplinaire de la LFP a rendu son verdict concernant les incidents survenus dans les stades, ce qui n’a pas du tout plu à l' OM. Les dirigeants de l’ Olympique de Marseille s’interrogent désormais sur les motivations de ces sanctions.

OM : Les sanctions de la LFP trop sévères pour Marseille

Les sanctions à destination de l’Olympique de Marseille s’enchaînent en ce début de saison. Récemment sanctionné après les évènements survenus lors du déplacement à Nice, l’ OM est de nouveau frappé par la commission de discipline de la LFP. L’instance a infligé à l’OM une pénalité d’un point avec sursis et les supporters phocéens sont interdits de déplacement jusqu'au 31 décembre 2021. Et ce n’est pas terminé puisque les Marseillais viennent d’être sanctionnés pour une autre raison.

La Provence indique en effet que l’instance a sanctionné l’Olympique de Marseille d’une amende de 20 000 €. Les Marseillais devront également respecter la fermeture pour un match avec sursis du secteur du groupe de supporters des South Winners, en référence aux engins pyrotechniques utilisés lors de OM-Lens le 26 septembre dernier. Des sanctions difficiles à avaler pour les dirigeants phocéens.

Marseille n'exclut pas de faire appel

Déjà le directeur de communication de l’Olympique de Marseille, Jacques Cardoze, avait poussé un coup de gueule contre l’instance. « Cela me paraît très sévère, tant le retrait de point avec sursis que l’interdiction de déplacement pour nos supporters, surtout pour un match qui est allé à son terme et lors duquel aucun blessé n’a été enregistré », a critiqué le dirigeant de l’OM auprès de l’AFP, indiquant que son club se penchait désormais sur les motivations réelles de ces sanctions prononcées par la LFP.

Dans son article du jour, L’Équipe est revenue sur ce dossier et révèle que la direction de l’Olympique de Marseille se réserve encore le droit de faire appel de toutes ces sanctions. Le président marseillais, Pablo Longoria, devrait prendre une décision dans les prochains jours. L’idée de faire appel n’est donc pas écartée.





Afficher les commentaires