Belgique-France : Le discours fort de deux cadres à la mi-temps !

France : Lloris et Pogba ont livré un discours fort à la mi-temps contre la Belgique. Publié par Thomas le 08 octobre 2021 à 16:58

Menée 2-0 à la pause, l’équipe de France a fait parler sa force collective en seconde période, renversant les Diables Rouges 3-2 grâce notamment à un Kylian Mbappé en feu. Métamorphosés au retour des vestiaires, on en sait désormais un peu plus sur ce qu’il s’est passé pendant la pause, un tournant clé de la rencontre qui a transcendé les Bleus.

Equipe de France : Les discours forts de Lloris et Pogba

C’est peut-être une soirée déclic pour les Bleus. En plein doute après son Euro raté cet été, l’équipe de France se devait de relever la tête ce jeudi, contre le voisin Belge, première nation mondiale au classement FIFA. En optant pour un 3-4-3, Didier Deschamps a tenté un coup de poker risqué, en reconduisant le schéma tactique qui avait été fatal contre la Suisse.

Si les Bleus se sont montrés brouillons en première période, à l’image de leur trio offensif qui peinait à trouver des automatismes, les hommes de Didier Deschamps se sont totalement transformés en deuxième mi-temps, acculant sans relâche les Diables Rouges.

Une tactique qui a fini par payer, puisque la France a déjoué les pronostics lors du deuxième acte, marquant deux buts en l’espace de 7 minutes par le biais de l’inévitable Karim Benzema et Kylian Mbappé, tous deux très bon hier soir. Après un but de Lukaku refusé à la 87e, c’est le Milanais Théo Hernandez qui a provoqué l’exultation des fans tricolores de l’Allianz Stadium à Turin, en reprenant un centre de Benjamin Pavard au second poteau. Un sursaut d’orgueil inespéré, à mettre au crédit d’un échange pour le moins intense durant la pause, entre Deschamps et ses joueurs.

Deux joueurs en particulier ont été à l'origine de la révolte des Bleus durant la mi-temps, le capitaine Hugo Lloris, et le milieu Paul Pogba. Comme lors de la Coupe du Monde (et notamment à la mi-temps contre l’Argentine), le joueur de Man United a galvanisé ses coéquipiers en leur redonnant espoir malgré le 2-0. "Si on met un but, on va les faire douter... On est la France !", a scandé le joueur.

Touchée dans sa fierté, l’équipe s’est remobilisée par l’intermédiaire de son capitaine, qui honorait ce soir sa 133e sélection. Le portier de 34 ans, a réclamé plus de solidarité à ses coéquipiers, rappelant que la première période était nettement en dessous des attentes d’une équipe championne du Monde. Des mots forts se sont échangés, notamment venant de Didier Deschamps, qui semble-t-il a tenu un discours poignant qui devrait être divulgué dimanche après la finale contre l'Espagne. Une très belle performance des Bleus, qui on l'espère sera annonciatrice d'un renouveau nécessaire après la débâcle de cet été.





Afficher les commentaires