OM : Les confidences de Luan Peres sur son cambriolage

Luan Peres a rejoint l'OM lors du mercato estival. Publié par Timothée Jean le 15 octobre 2021 à 15:56

Dans un entretien accordé à La Provence, Luan Peres s’est livré sans concession sur son arrivée à l’Olympique de Marseille. Le défenseur central brésilien est également revenu sur le cambriolage dont sa famille a été victime en marge de la rencontre OM-Bordeaux (2-2).

OM : Luan Peres déplore les violents incidents à Nice

Luan Peres est l’une des recrues phares de l’ Olympique de Marseille. Le club phocéen a déboursé environ 4,5 millions d’euros pour s’attacher ses services. Et comme de nombreuses recrues arrivées à Marseille cet été, le défenseur brésilien a su se rendre indispensable auprès de son entraîneur Jorge Sampaoli. Il est l’un des pions clés de la défense marseillaise, avec 8 rencontres disputées en Ligue 1.

S’il s’est très vite imposé dans l’effectif de l’OM, Luan Peres a cependant vécu des moments traumatisants à son arrivée à Marseille. Le premier concerne les violents incidents survenus à Nice, où des supporters niçois sont descendus sur la pelouse pour en découdre avec certains joueurs de l’OM. Le Brésilien a même été l’une des victimes de ces débordements avec des traces de strangulation sur le cou. « Le premier incident difficile concerne le terrain, c’est le match Nice-OM, ce sont des choses qui arrivent », a-t-il déploré.

OM : Luan Peres terriblement choqué par son cambriolage

Par contre, Luan Peres avoue qu’il a terriblement été choqué par le cambriolage dont sa famille a été victime en marge du match nul entre l’ OM et les Girondins de Bordeaux (2-2). Rencontre comptant pour la deuxième journée de Ligue 1. « Le cambriolage a été plus difficile. On est toujours préoccupé, on se demande ce qui va se passer, si ça va se reproduire. C'est difficile à vivre. On a désormais renforcé le système d'alarme et la sécurité de la maison, on est plus à l'aise. J'ai la chance d'avoir mon épouse à mes côtés, ce qui est très positif pour mon moral », a-t-il confié.





Afficher les commentaires