ASSE : Une astuce à Claude Puel pour relancer Saint-Étienne

L'ASSE à l'échauffement avant d'affronter le RC Strasbourg. Publié par ALEXIS le 21 octobre 2021 à 02:11

L’ ASSE, dernière de Ligue 1, est menacée de relégation en Ligue 2 et son entraîneur Claude Puel est sur la sellette. Tout n’est cependant pas encore cuit pour les Verts, selon Didier Roustan.

ASSE : Roustan, « il faut mettre les occasions, surtout à 0-0 »

L’ ASSE est la lanterne rouge du championnat après 10 journées, avec 4 petits points, aucune victoire et 6 défaites. L’équipe de Claude Puel était même sur une série de 5 défaites consécutives avant son nul arraché dans le temps additionnel lors du derby contre l’OL (1-1). Malgré tout, Didier Roustan assure que l’AS Saint-Étienne peut encore se sauver de la relégation. Il s’en explique dans Le Geste Vert, après la lourde défaite des Stéphanois face au RC Strasbourg (5-1). « Et, miracle des loups, au classement malgré tout tu n’as que deux points de retard sur le barragiste (FC Metz) et quatre sur le premier non relégable (Bordeaux) », a-t-il expliqué.

Mais comment les Verts vont-ils se sortir de leur position de lanterne rouge ? « Tout ça est donc possible, c’est une histoire de confiance. Il faut simplement mettre les occasions les enfants, surtout quand il y a (0-0). […] Au bout du compte, sur dix matchs, les Verts n’ont ouvert la marque qu’une seule fois et ça, c’est un handicap. Moi j’y crois toujours et vous devez vous aussi y croire », a laissé entendre le journaliste sportif.

Le carton rouge qui a changé tout à Strasbourg !

Didier Roustan est largement revenu sur la débâcle de l’ASSE au stade de la Meinau. Il soutient que l’expulsion de Zaydou Youssouf (44e) a été un tournant décisif du match. « En football il y a les faits de match. Je veux bien que l’arbitre exclut Youssouf sur son tacle mal maîtrisé, après je trouve la sanction un peu sévère, mais pourquoi pas. Sauf qu’à partir de là, sur l’action qui provoque le penalty avec Le Marchand, c’est la même chose. C’est par-derrière, ça n’est pas maîtrisé et c’est dangereux pour le joueur stéphanois, mais lui n’a qu’un jaune et ça change beaucoup de choses. Résultat, en infériorité numérique, tu prends le troisième but et la suite on la connait… Il faut tenir compte de ça », a commenté le confrère.





Afficher les commentaires