OM : Des incidents au Vélodrome, la LFP se réunit en urgence

La LFP va traiter les incidents survenus lors du Classico OM-PSG. Publié par Timothée Jean le 25 octobre 2021 à 13:45

Après les derniers incidents survenus lors du choc OM-PSG (0-0), la Ligue de football professionnel (LFP) va se réunir en urgence. De lourdes sanctions à l'encontre de l’Olympique de Marseille sont attendues.

OM-PSG : La LFP se penche sur les incidents

Un choc entaché par de violents incidents. Après Montpellier, Nice ou encore Lens, c'est au Vélodrome que de nouveaux débordements ont éclaté ce dimanche soir à l'occasion du choc OM-PSG. De nombreux jets de projectiles sont descendus des tribunes, des fumigènes ont été allumés, tandis que des tifo anti-LFP ont été déployés et de violents affrontements ont eu lieu devant le stade. Dans le but de refouler des milliers de supporters survoltés, les forces de l’ordre ont alors fait usage de gaz lacrymogènes et un commissaire a été blessé. Le bilan de ces affrontements fait état de 9 blessés chez les policiers et de 21 personnes interpellées, selon les informations de BFMTV.

Au vue de la gravité de ces incidents, la commission de discipline de l’instance a décidé de réagir en urgence. RMC Sport assure que la commission disciplinaire de l’instance se retrouvera exceptionnellement ce lundi pour étudier les incidents ayant eu lieu lors de Saint-Etienne-Angers, mais aussi pour traiter les violences survenues lors du Classico OM-PSG.

Que risque Marseille après ces incidents ?

Rappelons que l’ OM a déjà été sanctionné à deux reprises cette saison suite aux incidents survenus à Nice et à Angers. Le club phocéen avait déjà écopé d'un point de retrait avec sursis et ses supporters sont interdits de déplacement jusqu’à la fin de l’année de 2021. L’Olympique de Marseille pourrait cette fois écoper de sanctions plus lourdes. Si le retrait d’un point est déjà envisagé, des sanctions de huis clos, partiel ou total, pourraient être aussi prononcées par l’instance. Mais pour l’heure, aucune décision n’a encore été prononcée par la LFP, qui va étudier ce dossier avant de rendre son verdict. Quoi qu’il en soit, de tels incidents ne risquent pas d'arranger les affaires de l'Olympique de Marseille.





Afficher les commentaires