OM : De nouvelles sanctions tombent après le Classico

Suite aux débordements survenus lors du Classico contre le PSG (0-0), l’ OM a pris des mesures drastiques Publié par Timothée Jean le 28 octobre 2021 à 12:14

Suite aux débordements survenus lors du Classico contre le PSG (0-0), l’ OM a pris des mesures drastiques contre son personnel. Cinq stadiers ont été licenciés par le club olympien.

OM : Cinq stadiers ont été licenciés après le Classico

Le week-end dernier, l’Olympique de Marseille a tenu tête au leader du championnat, le PSG. Les deux rivaux se sont quittés sur un score nul et vierge (0-0). Si les Olympiens ont obtenu un bon point face à l’ogre parisien, un événement déplorable a entaché le bon déroulement de ce spectacle. Des incidents ont éclaté dans l’enceinte du Vélodrome. Les Parisiens ont été la cible de projectiles lancés depuis les gradins, tandis que bon nombre de fumigènes ont été allumés, laissant planer un brouillard artificiel dans le stade.

Un spectateur a également fait irruption sur la pelouse pour stopper une contre-attaque dangereuse des Parisiens, menée par Lionel Messi. Le jeune homme a ensuite été évacué du terrain par plusieurs stadiers. Mineur et sans-papier, le supporter s’en sort plutôt bien puisqu’il a écopé d’un simple rappel à la loi. Par contre, l’Olympique de Marseille a pris des sanctions drastiques contre cinq stadiers, présents dans la zone d’où a surgi l'individu. Ces derniers ont été licenciés. « Ils n'interviendront plus sur les matchs, ils ont été sortis du système OM et licenciés par leur entreprise », a indiqué l'OM au journal L'Équipe.

Des supporters condamnés à des peines de prison

Par ailleurs, une demi-douzaine de supporters ont été interpellés par la police lors des violents incidents survenus devant le Vélodrome. Ils ont été condamnés à des peines allant jusqu'à deux ans de prison ferme, assorties d'interdictions de stade. Rappelons que l’ OM a déjà été sanctionné deux fois cette saison par la commission de discipline de la LFP pour des incidents survenus à Nice puis à Angers. Depuis ces tristes événements, le club phocéen est sous la menace de retrait d’un point au classement en cas de récidive.





Afficher les commentaires