OM : La LFP frappe encore Marseille, Sampaoli pas épargné

L'OM encore dans le viseur de la LFP Publié par Ange A. le 28 octobre 2021 à 01:48

L’Olympique de Marseille peine à se défaire des mailles de la LFP. Réunie mercredi, la Commission de discipline de la Ligue a cette fois sanctionné le coach de l’ OM, Jorge Sampaoli. Le club phocéen reste dans le viseur de l’instance suite aux événements survenus lors du Classique contre le PSG dimanche.

Jorge Sampaoli sanctionné par la LFP

Encore une mauvaise soirée pour l’Olympique de Marseille. Mercredi, l’ OM n’a pas pu faire mieux qu’un match nul (1-1) contre l’OGC Nice à l’Allianz Riviera. Alors que le club provençal était opposé à son rival azuréen, la Ligue de football professionnel tranchait au sujet de son entraîneur Jorge Sampaoli. Lequel écope d’un match de suspension pour accumulation de cartons jaunes. Sa sanction prenant effet à partir du 2 novembre, le technicien argentin sera présent sur le banc ce dimanche lors de la réception de Clermont. Il sera en revanche absent contre le FC Metz le 7 novembre. Outre ce verdict, l’instance compte se pencher sur les incidents survenus au Vélodrome dimanche lors du choc contre le Paris Saint-Germain (0-0).

L’ OM pas encore au bout de ses peines

Des sanctions attendent encore Marseille après le Classique

Malgré l’appel au calme du capitaine Dimitri Payet à la veille de ce Classique, des débordements ont été observés. Des projectiles ont été lancés sur la pelouse du Vélodrome en direction des stars parisiennes. Un supporter a même pénétré l’aire de jeu durant ce choc. Au vu de ces événements, la Ligue compte de nouveau frapper l’ OM. « Les décisions seront rendues à l’issue de la séance du mercredi 17 novembre 2021 au cours de laquelle l’instructeur remettra son rapport », a indiqué la LFP dans son communiqué. Le club phocéen risque lourd. L’instance avait déjà interdit les supporters marseillais de déplacement à l’extérieur jusqu’au 31 décembre. Marseille risque également le retrait d’un point suite aux récents débordements observés contre Paris.





Afficher les commentaires