ASSE : Face à la pression , Puel se met sous protection

Claude Puel protégé par la police lors du match ASSE-Angers. Publié par ALEXIS le 01 novembre 2021 à 14:25

La colère des supporters de l’ ASSE est montée d'un cran après le match nul de samedi face à Metz. Claude Puel est sous protection policière.

ASSE : Puel accompagné chez lui sous escorte policière !

Les supporters de l’ ASSE se sont déplacés à l’aéroport de Saint-Étienne pour demander des comptes à Claude Puel et son équipe au sujet de leurs mauvais résultats cette saison. C’était lors du retour des Stéphanois de la Moselle, après le match nul contre les Messins au stade Saint-Symphorien (1-1), samedi nuit. Il y a eu une chaude explication entre des membres des groupes de supporters ultras (Magic Fans et Green Angels) et l’entraîneur et ses joueurs, mais sans violence physique.

Le Progrès fait savoir que « Claude Puel a été raccompagné sous escorte des forces de l'ordre jusqu’à son domicile », alors que les fans de l’AS Saint-Étienne lui demandent de démissionner de leur club, « sans réclamer d’indemnité » de départ. Notons que Sainté est 20e de Ligue 1 avec 6 points après 12 journées. Le bilan de Claude Puel : 6 défaites, 6 matchs nuls et 0 victoire.

Les incidents de Geoffroy-Guichard et ses conséquences

Rappelons que ce n’est pas la première fois que le peuple Vert demande le départ de son entraîneur. Depuis la lourde défaite de l'ASSE face au RC Strasbourg (5-1), une démission de l'entraîneur avait été demandée sur une banderole déployée à l'Etrat. Les supporters stéphanois avaient donné un ultimatum de 24 heures au technicien castrais pour quitter sa double fonction d'entraîneur et manager général de l’ AS Saint-Étienne. C’était avant le match nul concédé face à Angers SCO (2-2).

Pour joindre l’acte à la parole, les supporters de l'As Saint-Etienne avaient violemment manifesté leur colère au stade Geoffroy-Guichard par des jets de fumigènes dans les tribunes et sur le terrain. Des incidents qui avaient retardé le match d’une heure. La suite est connue, l' ASSE a été sanctionnée de matchs à huis clos jusqu’à nouvel ordre par la commission de discipline de la LFP.

Malgré ces débordements, l'entraîneur est resté à ses fonctions. Le mauvais résultat du week-end passé ne lui a pas donné plus envie de partir, ce qui prolonge la crise interne.






Afficher les commentaires