OM : Sanction, Pablo Longoria tente un coup auprès du CNOSF

Pablo Longoria, président de l'OM. Publié par ALEXIS le 20 novembre 2021 à 12:21

L’ OM est en sursis, la LFP menace de lui retirer un point. Sentant le danger planer sur le club, Pablo Longoria aurait saisi le CNOSF.

OM : Le sursis fait planer une grosse peur à Marseille

À cause des incidents qui ont maillé le match Angers SCO - OM (0-0) de la 7e journée de Ligue 1, le 22 septembre dernier, le club phocéen est menacé de retrait d’un point. La commission de discipline de la LFP a jugé l’Olympique de Marseille responsable de l’envahissement de terrain et de la bagarre entre supporters de deux clubs. Ainsi, les Phocéens ont été sanctionnés le 7 octobre, d’un point de pénalité avec sursis et de la fermeture de son espace visiteurs, à l'extérieur, jusqu'au 31 décembre 2021. Depuis cette décision, les dirigeants marseillais mettent les bouchées doubles pour éviter que de nouveaux dérapages de leurs supporters poussent la LFP à mettre sa menace à exécution.

Signalons d’ailleurs que les Marseillais se sont fait peur lors du classico contre le PSG (0-0) au Vélodrome, le 24 octobre dernier. Ce jour-là, des incidents avaient été notés dans l’enceinte de l’ OM : usage intense de fumigènes, jets d'objets sur les Parisiens dans les coins des corners, intrusion d'un spectateur sur la pelouse vers Lionel Messi et banderoles insultantes pour les instances du football… comme l’a indiqué L’Équipe.

Longoria tente d'annuler le point de pénalité avec sursis

Un mois et demi après le verdict de la commission de discipline, Pablo Longoria a décidé de tenter un coup auprès du Comité national olympique et sportif français(CNOSF). D’après le quotidien sportif, le président du directoire des Marseillais « a saisi très discrètement le CNOSF pour essayer de faire annuler cette décision ». Le but étant de mener une « conciliation » entre les parties pour faire annuler le point de pénalité avec sursis. Et d’après la source, « une réunion s'est tenue jeudi entre l’ OM et LFP ».

Il faut cependant noter que c’est le Conseil d'administration de la LFP, qui est habilité à trancher en dernier ressort, si le CNOSF demande que soit levée la sanction.






Afficher les commentaires