OL-OM : Réunion d'urgence, et premières sanctions attendues

Dimitri Payet agressé lors de l'Olympico OL-OM. Publié par ALEXIS le 22 novembre 2021 à 08:55

La LFP a annoncé une réunion d’urgence pour ce lundi, sur le match OL-OM arrêté après 5 minutes. De premières sanctions devraient tomber.

OL-OM : réunion d'urgence ce lundi

Le match OL-OM a duré seulement 5 minutes. L'électrique Olympico a été interrompu pendant 1h 50, après le projectile sur la tête de Dimitri Payet. Finalement, la rencontre n'a pas repris et est reportée. La Ligue de Football Professionnel (LFP) a convoqué une réunion d’urgence ce lundi pour plancher sur les incidents au Groupama Stadium. « Après ces nouveaux faits extrêmement graves, la Commission de Discipline de la LFP se réunira en urgence dès lundi » a appris la Ligue dans un communiqué officiel.

la LFP condamne la violente agression sur Payet

L’instance du football professionnel a condamné l’incident ensuite, puis a expliqué la décision finale de l’arrêt du match. « La LFP condamne fermement la violente agression dont a été victime Dimitri Payet lors de la rencontre Olympique Lyonnais – Olympique de Marseille. […] Malgré la fermeté des décisions de la Commission de Discipline de la LFP depuis le début de la saison (retrait de points, match à huis clos, fermeture de tribune) et le travail mené avec les autorités gouvernementales pour sanctionner plus efficacement les individus violents dans les stades, ces nouveaux graves incidents rappellent que la sécurité des matchs est de la responsabilité du club recevant et des autorités locales, à qui il appartient en dernier ressort de la reprise ou de l’arrêt définitif de la rencontre », a souligné la LFP.

Le Ligue accuse le Préfet de région

En conclusion, l’institution présidée par Vincent Labrune a exprimé ses regrets face à ce nouveau report, après OGC Nice - OM de la 3e journée de Ligue 1, tout en accusant le Préfet. « La Ligue regrette dans ces conditions la décision de reprise de la rencontre OL-OM par le Préfet de région comme c’était déjà le cas pour AS Saint-Étienne – Angers SCO. À l’heure où la Ligue 1 Uber Eats connaît une attractivité retrouvée sur les terrains, ces graves incidents répétés détruisent l’image du championnat en France et à l’international ».






Afficher les commentaires