OL : Violences dans les stades, les solutions d'Aulas à Darmanin

Jean-Michel Aulas, président de l'OL. Publié par ALEXIS le 24 novembre 2021 à 09:35

Lors de la réunion au Mnistère de l’Intérieur, Jean-Michel Aulas a fait des propositions contre les violences dans les stades, après OL-OM.

OL : Aulas, « il faut distinguer les actes de masse et les actes individuels »

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a tenu une réunion urgente mardi avec d’autres collègues : Éric Dupond-Moretti de la Justice et Roxana Maracineanu, ministre déléguée en charge des Sports, les instances du football (les présidents Noël Le Graët de la FFF et Vincent Labrune de la LFP) et des représentants de clubs, suite aux incidents lors de OL-OM, dimanche. L’objectif de cette réunion au sommet a été de chercher des solutions contre les violences des supporters et autres incidents dans les stades de football.

À l’issue de la rencontre à laquelle Jean-Michel Aulas a pris part, il a été décidé de faire des propositions et rendez-vous a été pris dans deux semaines, afin de sortir des solutions pérennes. Impliqué dans la prévention et la lutte contre des incidents dans les stades, Jean Michel Aulas n’a pas perdu de temps et a partagé une série de propositions avec les acteurs présents à la réunion. Dans un texte publié sur son site internet, l’Olympique Lyonnais a fait connaitre les idées de son président. Selon ce dernier, il faut distinguer les actes de masse et les actes individuels, semblables à celui qui a entraîné l’interruption d’ OL-OM.

« Concernant les actes de masse comme des bagarres, jets de projectiles multiples, ou des envahissements importants de terrains, le président de l’OL a une nouvelle fois rappelé l’importance du dialogue et du travail avec les groupes de supporters lors de l’Instance nationale du supportérisme (INS), tout en regrettant l’absence de réunions depuis un an (une nouvelle rencontre nationale avec les représentants est prévue en décembre).

À l’échelle locale, il a salué le travail des SLO, référents supporters, dans les clubs qui ont fait ce choix (l’Olympique Lyonnais en compte deux). Au-delà des questions de dialogue et de prévention, Jean-Michel Aulas a également plaidé pour des sanctions exemplaires et dissuasives lorsque cela était nécessaire », a fait savoir le président du club rhodanien.

Des sanctions pas souvent appliquées

Jean Michel Aulas a également regretté que « des sanctions ne soient souvent pas appliquées ». « Sur la question des actes individuels, le président de l’Olympique Lyonnais a regretté que les sanctions administratives ne soient parfois pas appliquées, notamment dans le cas des interdictions de stade. Il a rappelé que des individus n’allaient pas pointer systématiquement dans les commissariats de police pour que les forces de l’ordre s’assurent qu’ils ne soient pas dans les tribunes.

De même, Jean-Michel Aulas a plaidé pour que les barèmes d’interdiction de stade soient strictement appliqués, jusqu’à leur durée maximale cinq ans, lorsque cela était nécessaire, ajoutant par ailleurs qu’il était important que les décisions de justice soient dissuasives », a-t-il indiqué. Parmi ses propositions, le patron de l' OL est pour le retour des filets de protection contre les jets de projectiles... en cohérence avec le contexte, vu ce qui s’est passé dans six stades depuis le début de la saison.





Afficher les commentaires