Vente ASSE : Le projet russe annoncé déjà voué à l'échec

L'ASSE devrait-elle se méfier du projet TSI et de ses bailleurs ? Publié par ALEXIS le 29 novembre 2021 à 15:54

Total Sports Investments (TSI) est candidat au rachat de l’ ASSE. Roman Dubov, le porteur du projet est présenté comme un loser.

ASSE : Roman Dubov et l'échec avec Portsmouth en 2011

L’ ASSE est sur le point d’être racheté par le milliardaire russe Sergei Lomakin, le bailleur de fonds de Total Sports Investments. Le président de cette structure, Roman Dubov, était à la tête d’une forte délégation, dimanche, lors du match entre l’AS Saint-Étienne et le PSG, au Stade Geoffroy-Guichard. TSI a la ferme intention de racheter le club ligérien selon L’Équipe. Profitant de leur séjour à Saint-Étienne, les Russes ont visité les installations du centre d’entrainement des Verts à l’Etrat après leur passage dans le Chaudron. Sergei Lomakin est à la tête d’une fortune estimée à 3 milliards de dollars selon les chiffres du magazine Forbes.

Via le fonds Total Sports Investments, le milliardaire russe possède plusieurs clubs en Europe. Toutefois, le quotidien sportif croit savoir que des projets portant la marque TSI et représentés par Roman Dubov se sont soldés par des échecs. Ce dernier avait notamment fait l'acquisition du club de Portsmouth FC, alors en Championship (D2 anglaise), le 1er juin 2011. Huit mois plus tard, « Pompey avait été placé en redressement judiciaire et pénalisé de 10 points de retrait, avant de finir en D4 », a rappelé la source.

Le milliardaire russe « traîne quelques casseroles »

RMC Sport va plus loin et rappelle des échecs précédents avec le fonds qui veut racheter l’ ASSE. Total Sports Investments, qui intervient dans le développement d'équipes et d'entreprises sportives, est propriétaire de plusieurs clubs en Europe, dont un à Chypre (Paphos FC) et le FC Rodina à Moscou (3e division russe). Pour diverses raisons, Sergei Lomakin aurait perdu la nationalité chypriote selon des informations sur la toile.

TSI possède aussi un autre club en Lettonie, le FC Rega, mais le milliardaire russe ne serait plus le bienvenu dans le pays depuis 2020. Dressant le CV du potentiel acquéreur de l’AS Saint-Étienne, la radio indique qu’il « traîne aussi quelques casseroles ».






Afficher les commentaires