Bordeaux : Les Girondins en danger ! Gérard Lopez menace

Gérard Lopez, président des Girondins de Bordeaux. Publié par ALEXIS le 30 novembre 2021 à 02:10

Battu (1-2) par le Stade Brestois, un concurrent direct, Bordeaux est menacé de relégation. De quoi soulever la colère de Gérard Lopez.

Bordeaux : Gérard Lopez, « chacun doit vite se remettre en question »

Bordeaux est 13e au classement, mais tout proche de la zone rouge. Les Girondins ont seulement un point de plus que les deux équipes relégables, le FC Metz et l’ASSE (12 points chacun). En effet, le FCGB est sur une série de trois matchs sans victoire, soit précisément 2 défaites et un nul. L’équipe de Vladimir Petkovic a pris 1 seul point sur 9 possible lors des 3 dernières journées de Ligue 1. À 4 journées de la fin de la phase aller, le club au scapulaire est vraiment menacé de relégation. Bordeaux va affronter deux grosses pointures, l’OL et le LOSC, mais aussi un concurrent direct, l’ES Troyes AC avant la trêve hivernale.

Avant ces derniers matchs décisifs, Gérard Lopez a donné de la voix. « Chacun doit vite se remettre en question », a-t-il exigé après la défaite contre Brest au Matmut Atlantique. Dans son gros coup de gueule, le président des Girondins estime que ses joueurs ne mouillent pas le maillot comme ils devraient. « L'attitude des joueurs est inacceptable. On est dans le confort le plus total et c'est ce qui nous pénalise. On a encore fait preuve d'arrogance. C'était déjà le cas à Metz. C'est bien la preuve qu'il y a un souci », a-t-il déclaré.

« Faire honneur au blason des Girondins »

Sentant le danger d’une catastrophique relégation en Ligue 2, Gérard Lopez a tiré la sonnette d’alarme. « On doit montrer plus d'envie sur le terrain. On doit avoir l'envie de gagner, de se battre, de courir sur les duels, de se faire mal et surtout de faire mal à l'adversaire. Une défaite est toujours possible, mais une défaite comme celle de dimanche n'est pas du tout acceptable. On doit faire preuve de fierté pour faire honneur au blason des Girondins de Bordeaux », a-t-il insisté.






Afficher les commentaires