ASSE : Sablé revendique son attachement à l’AS Saint-Étienne

Julien Sablé, coach intérimaire de l' ASSE. Publié par ALEXIS le 08 décembre 2021 à 21:35

De retour, provisoirement, à la tête de l’encadrement technique de l’ ASSE, Julien Sablé ne cache pas son lien fort avec le club ligérien.

ASSE : Julien Sablé, « je dois tout à l’AS Saint-Étienne »

En attendant la nomination du successeur de Claude Puel, limogé lundi, l’ ASSE a choisi Julien Sablé pour assurer l’intérim au poste d’entraîneur principal des Verts. C’est donc lui qui dirigera le match contre le Stade de Reims, lors de la 17e journée, samedi (21h) au stade Auguste Delaune. Dans une interview dans Parlons Sport Loire, le technicien de 41 ans a été reconnaissant envers son premier club professionnel. « Je pense que je dois tout à l’AS Saint-Étienne. Toute ma vie d'homme, je la dois à Saint-Étienne », a-t-il déclaré.

Natif de Marseille, Julien sablé n’a jamais joué avec le club phocéen. Par contre, il a défendu les couleurs des Verts pendant 9 saisons de suite (1998-2007). Et il a fini par s’attacher au club ligérien et à ses supporters. « J'ai l'impression d'être comme un poisson qui tombe dans le bon bocal. […] Je peux dire aujourd'hui que je suis un Stéphanois », a souligné l'ancien milieu de terrain et ex-capitaine de Sainté. Rappelons que ce dernier avait été coach de l' ASSE entre le 15 novembre 2017 et le 20 décembre 2017.

Le coach intérimaire a des liens forts avec les supporters

Le nouveau coach des Stéphanois est également revenu sur ses liens forts avec les supporters des Kops et le respect de ces derniers. Des tribunes qu’il a fréquentées depuis tout petit. « J’ai passé beaucoup de temps dans les Kops. J'ai un lien privilégié avec les supporters puisqu'ils m'ont vu grandir. D'ailleurs, quand je suis devenu directeur du centre de formation, l'une des premières décisions c'était d'envoyer la génération 2000-2001 passer un moment avec les Magic Fans. Je pense que c'est important. Faire le pogo (rires), chanter, ça crée un lien très particulier. J'ai été à l'école à Tézenas avec notamment les membres fondateurs des Kops », a raconté le successeur provisoire de Claude Puel.






Afficher les commentaires