Vente ASSE : De nouvelles décisions imminentes pour le rachat ?

Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les deux propriétaires de l'ASSE. Publié par ALEXIS le 13 décembre 2021 à 16:32

L’ ASSE n’a pas de preneur depuis sa mise en vente en avril. C’est pourtant le moment pour Romeyer et Caïazzo de vendre le club.

Vente ASSE : Trois projets de reprise en compétition

Mis en vente depuis la mi-avril 2021, l’ ASSE est toujours sur le marché. Les candidats pour la reprise en main du club ligérien ne manquent pourtant pas. Plusieurs investisseurs locaux et étrangers sont intéressés par les Verts et ont fait acte de candidature. Cependant, leurs dossiers ont été rejetés. C’est le cas de Jean-Michel Roussier, Olivier Markarian (patron de Markal) ou encore le projet porté par le prince cambodgien Norodom Ravichak. Selon le cabinet KPMG, ces candidats n’ont pas fourni de garanties financières suffisantes pour entrer en négociation exclusive avec Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, les deux propriétaires de l’AS Saint-Étienne.

Trois dossiers, celui de 777 Partners (fonds américain), de Serge Bueno (grand patron de Smart Good Things) et du milliardaire russe Sergei Lomakin (Total Sports Investments) sont en compétition pour le rachat de l’ ASSE. Annoncée un temps avant la nouvelle année, la vente a été différée faute de projets crédibles selon KPMG.

Guillou demande à Romeyer et Caïazzo de « prendre les décisions qui s’imposent »

Entre-temps, la situation actuelle de l’équipe professionnelle n’est pas faite pour booster la vente, surtout au prix fixé par les deux présidents. Lanternes rouges de la Ligue 1 avec seulement 12 points en 18 matches disputés, les Stéphanois sont menacés de relégation en Ligue 2. Ex-défenseur de l’ASSE (2001-2003), puis consultant sportif et technicien, Patrick Guillou estime que Roland Romeyer et Bernard Caïazzo doivent se résoudre à vendre le club rapidement.

« Chers Présidents, si vous aimez le club comme vous le dites, prenez enfin les décisions qui s’imposent et arrêtez de gagner du temps. Arrêtez de nous vendre du rêve [...] alors que vous êtes responsables de la situation que vous avez créée. [...] Placez enfin le sportif au centre de vos réflexions plutôt que de tirer les ficelles dans l’arrière-boutique », a-t-il écrit, dans une lettre ouverte publiée dans Le Progrès ce jour.

Diaz : « Vendre l' ASSE maintenant où le club a encore de la valeur »

Ancien joueur et consultant TV et radio pour RMC Sport, Kévin Diaz a aussi invité les deux actionnaires majoritaires de l’ ASSE à rendre le tablier au moment où il est encore temps. « On ne comprend plus ce qui se passe à Saint-Étienne, il n'y a plus de ressort. Cela fait des semaines que la vente est évoquée. Si les dirigeants aiment vraiment ce club, il est temps de le laisser partir. Il faut tourner la page à un moment », a-t-il demandé dans l'After Foot.

« Le club, il faut le vendre maintenant, c'est maintenant qu'il a encore de la valeur. [...] Ce n'est pas au mois de février avec (peut-être, ndlr) dix points de retard que tu vas vendre, ou alors tu vas le vendre pour des cacahuètes », a-t-il insisté. Pour finir, Kévin Diaz a déclaré qu’il faut que Roland Romeyer et Bernard Caïazzo « fassent le deuil du club, en le mettant dans les mains de personnes qui vont avoir des ambitions ».






Afficher les commentaires