OM Mercato : Longoria vers une terrible désillusion avec Harit

L'avenir d'Amine Harit à l'OM compromis Publié par Ange A. le 28 mai 2022 à 06:35

OM Mercato : L’avenir d’Amine Harit pourrait s’écrire loin de l’Olympique de Marseille. Le Marocain était prêté sans option par Schalke.

OM Mercato : Vers un retour d’Amine Harit en Bundesliga

Après avoir assuré sa place en Ligue des champions, l’Olympique de Marseille s’apprête à vivre un mercato estival agité. Si Frank McCourt a promis de nouveaux renforts pour bâtir une équipe taillée pour la C1, Pablo Longoria souhaite également assurer une continuité. Raison pour laquelle le président de l’ OM est attendu sur certains dossiers chauds en interne. Le dirigeant olympien espère notamment pouvoir conserver William Saliba. Le néo-international tricolore était prêté sans option d’achat par Arsenal et a donné satisfaction à Jorge Sampaoli. Comme l’ancien Stéphanois, Amine Harit s’est avéré précieux en cette fin de saison. Le milieu offensif marocain était prêté sans option par Shalke 04. Si l’ancien Nantais souhaite également rester en Provence, Schalke pourrait plomber ses plans.

Schalke trop gourmand pour Harit ?

Le journal allemand Bild révèle en effet un couac dans le transfert d’Amine Harit à Marseille. La source assure que Schalke 04, qui n’est pas contre un départ du Marocain, ne compte pas le brader. Le champion de 2. Bundesliga (D2 Allemande) espère au moins 10 millions d’euros pour céder son milieu international. Un montant que l’Olympique de Marseille ne semble pas en mesure de verser. Le journal croit savoir que l’ OM miserait sur un nouveau prêt d’Harit. Une formule loin de satisfaire le club de la Ruhr qui devrait donc rapatrier le milieu âgé de 24 ans. Ce qui constituerait alors un énorme coup dur pour Jorge Sampaoli qui s’appuyait déjà sur Harit dans ses plans.

Au total, l’international marocain aux 11 capes a disputé 34 matchs pour 5 buts et 4 passes décisives durant sa pige marseillaise. Il est encore sous contrat avec le promu allemand jusqu’en juin 2024.






Afficher les commentaires