OM Mercato : Radonjic, Marseille fixe une condition particulière

OM Mercato : Radonjic vers un retour à l'Étoile rouge de Belgrade Publié par Timothée Jean le 11 juin 2022 à 05:40

OM Mercato : L’Olympique de Marseille aurait fixé une condition pour le transfert définitif de Nemanja Radonjic, suivi par l'Étoile rouge de Belgrade.

OM Mercato : Radonjic vers un retour à l'Étoile rouge de Belgrade

Considéré comme une grosse déception du côté de l’Olympique de Marseille, qu’il a rejoint en août 2018 contre un chèque de 12 millions d’euros, Nemanja Radonjic a enchainé les prêts ces dernières années. Après un passage mitigé au Hertha Berlin, l’attaquant serbe a été cédé cette saison au Benfica Lisbonne sous la forme d’un prêt avec option. Cette pige était donc l’occasion pour lui de relancer sa carrière loin du Vélodrome, mais les choses ne sont pas passées comme il l’espérait.



Nemanja Radonjic n’a disputé que douze rencontres pour un seul but inscrit, toutes compétitions confondues sous les couleurs du Benfica Lisbonne. Un bilan insuffisant pour convaincre les dirigeants portugais de lever son option d’achat estimée à 8 millions d’euros. L’ailier gauche s’apprête de ce fait à retourner à l’ OM, le temps de trouver une nouvelle porte de sortie. D’ailleurs, un prétendant s’active déjà en coulisse pour arracher sa signature. Il s’agit de son ancien club, l'Étoile rouge de Belgrade. Comme le média Mozzart Sport l’indique, les dirigeants du club serbe auraient récemment approché la direction de l’ OM afin de se renseigner sur la disponibilité et le prix à payer pour Nemanja Radonjic. Cet intérêt de l'Étoile rouge de Belgrade ne déplait pas à Marseille.

OM Mercato : Un prix fixé pour Nemanja Radonjic

Nemanja Radonjic est lié à l’Olympique de Marseille jusqu’en juin 2023. La direction du club espère donc le vendre cet été afin d’éviter qu’il parte gratuitement dans un an. Selon la source, l’OM réclamerait 2 M€ + 40 % sur une future revente pour le joueur de 26 ans. Toutefois, le salaire de Radonjic, estimé à environ 2 M€ par an risque de refroidir les ardeurs de son ancien club. D’autres clubs d’Italie et d’Espagne seraient également sur ses traces. Leur identité n’a pas encore été dévoilée.